03.04.2020, 21:26

Un soutien-gorge intelligent pour détecter les cancers

chargement
En collaboration avec la start-up IcosaMed, des étudiants de l’EPFL ont développé SmartBra, le premier textile connecté s’adressant au monde de l’oncologie.

recherche Grâce à des capteurs qui génèrent des ultrasons, le soutien-gorge développé par des étudiants de l’EPFL permet de détecter les cancers. Un projet à la recherche de financements.

Des étudiants de l’EPFL ont développé un soutien-gorge intelligent destiné au monde oncologique. Il doit permettre de détecter des cancers à un stade précoce.

Ce projet SmartBra a été élaboré lors d’un concours pour étudiants. Le résultat a été «si convaincant» que les lauréats vont poursuivre l’aventure avec la jeune pousse neuchâteloise IcosaMed, annonce vendredi l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Contrairement aux solutions existantes qui utilisent des radiations, la technologie développée par IcosaMed se base sur des ondes ultrasonores pour effectuer des échographies, explique l’EPFL. Les ultrasons sont générés par des capteurs qui fonctionnent avec une énergie renouvelable: «le principe est de produire de l’électricité grâce à une pression exercée sur un matériau piézoélectrique», poursuit le communiqué.

 

 

Le SmartBra s’adressera d’abord aux femmes diagnostiquées avec un cancer, afin de garantir un suivi quotidien. Dans un deuxième temps, le produit pourra être utilisé par des femmes avec un patrimoine génétique considéré comme étant à risque. A terme, le but est de le proposer à toutes les femmes.

Commercialisation en 2021

«Nous sommes actuellement à la recherche de financement», explique Max Boysset, le patron et fondateur de IcosaMed, cité dans le communiqué. En tout, 4 millions de francs sont nécessaires: 1,5 million pour finaliser le premier prototype et 2,5 pour commercialiser les premiers SmartBra. Ceux-ci pourraient être disponibles sur le marché en 2021.

Selon l’EPFL, ces soutiens-gorge intelligents pourraient donner naissance dans les années à venir à d’autres produits (culottes, justaucorps) pour détecter et prévenir différents types de cancers.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, le gel désinfectant n’est pas cancérigèneCoronavirus – Fake news: non, le gel désinfectant n’est pas cancérigène

En chiffresSanté: en Suisse, plus d'une personne sur cinq développe un cancer avant 70 ansSanté: en Suisse, plus d'une personne sur cinq développe un cancer avant 70 ans

statistiquesJournée mondiale du cancer: nouveaux cas, décès, en Suisse aussi, les chiffres sont vertigineuxJournée mondiale du cancer: nouveaux cas, décès, en Suisse aussi, les chiffres sont vertigineux

Top