Un saute-frontière risqué

chargement

SANTÉ La Convention de Carnot, qui date de 1889, permet aux vétérinaires français de soigner des bêtes en Suisse. Un problème en ce qui concerne les normes sur les antibiotiques.

 18.12.2018, 00:01
Lecture: 6min
Premium
Un saute-frontière risqué

Importation illégale de médicaments vétérinaires: après l’interception, à Chavannes-de-Bogis (VD), de M*, un praticien français, l’Association suisse des vétérinaires cantonaux Ouest (ASVC Ouest) entend mettre le holà. Son levier? La très ancienne Convention de Carnot, du nom de Sadi Carnot, président de la République française à l’époque de la signature de cet accord, le...

À lire aussi...

InterviewRisque d'une pénurie d'électricité en Suisse: «Nous devons garder des réserves»Risque d'une pénurie d'électricité en Suisse: «Nous devons garder des réserves»

VOTATIONS FÉDÉRALESLoi Covid-19: pourquoi l’action du Conseil fédéral diviseLoi Covid-19: pourquoi l’action du Conseil fédéral divise

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles de ce dimanche 17 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles de ce dimanche 17 octobre

ApprovisionnementEnergie: Guy Parmelin appelle à se préparer aux pénuries d’électricitéEnergie: Guy Parmelin appelle à se préparer aux pénuries d’électricité

EnquêteChantage contre Berset: pas de traitement de faveur pour le conseiller fédéralChantage contre Berset: pas de traitement de faveur pour le conseiller fédéral

Top