19.12.2019, 11:41

Transports publics: 74 gares et arrêts ferroviaires ont été adaptés aux handicapés en 2019

chargement
Au total, 3,6 milliards seront investis pour rendre le réseau ferroviaire suisse conforme à la loi (illustration).

mobilité pour tous Les travaux pour permettre aux personnes handicapées d'accéder facilement aux transports ferroviaires avancent. En 2019, 74 gares et arrêts ont été adaptés. 525 sites seront transformés d'ici 2023 et plus de 200 après cette date.

En 2019, les chemins de fer ont adapté 74 gares et arrêts supplémentaires en Suisse pour les rendre plus accessibles. Ces transformations sont une mise en œuvre de la loi sur l'égalité pour les handicapés (LHand) qui fixe l'échéance des travaux à fin 2023. Cependant, pour 205 projets, les adaptations ne pourront être réalisées qu'après cette date.

Des travaux dans 525 autres gares et arrêts ferroviaires seront réalisés d'ici à l'expiration du délai, détaille l'Office fédéral des transports (OFT) dans un rapport publié jeudi. D'ici à fin 2023, environ 87% des passagers pourront embarquer et débarquer de manière autonome et spontanée dans les trois quarts des gares.

Le personnel sollicité

Pour les gares et arrêts ferroviaires où l'on compte sur des retards malgré l’intervention de l'OFT, soit 11% des installations en Suisse, les entreprises proposeront des mesures de compensation, en règle générale sous forme d'assistance fournie par le personnel. Ce qui permettra de tenir compte du principe de proportionnalité inscrit dans la loi, souligne l'office.

Cela concerne également quelques grandes gares telles que Neuchâtel, Berne, Morges (VD) ou la gare centrale de Zurich. Dans ces endroits, de très grands projets d'extension doivent être planifiés et coordonnés en même temps que la mise en conformité à la loi. La majorité des 205 projets seront en phase d'approbation des plans ou d'exécution d'ici à fin 2023 et mis en service un peu plus tard.

Examen en 2020

Pour 686 petits ou moyens projets de gares qui n'en étaient pas encore à ces stades, les gestionnaires d'infrastructures ont devisé à environ 3,6 milliards de francs en 2018 les transformations requises par la loi. Les entreprises ferroviaires ont estimé la part des coûts d'adaptation à environ 1,7 milliard. Dans l'ensemble, la Confédération investit plus de trois milliards.

Les concepts de mise en oeuvre encore en suspens seront examinés et approuvés définitivement par l'OFT d'ici au milieu de l'année 2020. Il s'agit le plus souvent de projets de petite taille avec de faibles fréquences de débarquement et d'embarquement. Le prochain rapport sur l'avancement des travaux est prévu dans un an.

Selon les derniers chiffres disponibles, 819 des 1800 gares en Suisse sont accessibles aujourd'hui en toute autonomie et de manière spontanée au sens de la loi. Cela correspond à une part de 45%, mais comme beaucoup de gares importantes sont incluses, ce sont 63% des passagers qui bénéficient de cette accessibilité.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

railLes handicapés recourent au TF contre les nouveaux trains CFFLes handicapés recourent au TF contre les nouveaux trains CFF

ErgonomieCFF: les nouveaux trains à deux étages ne sont pas adaptés aux handicapésCFF: les nouveaux trains à deux étages ne sont pas adaptés aux handicapés

technoCFF: du wifi gratuit dans 2500 trains grandes lignesCFF: du wifi gratuit dans 2500 trains grandes lignes

TransportsCFF: le Fribourgeois Vincent Ducrot succédera à Andreas Meyer comme directeur généralCFF: le Fribourgeois Vincent Ducrot succédera à Andreas Meyer comme directeur général

Top