04.02.2019, 17:10

Tessin: des étudiants déboursent 3000 euros pour acheter leur diplôme de maturité en Italie

chargement
Les étudiants avaient accès aux réponses durant l'examen.

Fraude Passer ses examens de maturité à l'étranger peut valoir la peine. Des étudiants tessinois ont déboursé 3000 euros pour acheter leur diplôme en Italie reconnu en Suisse. Cette somme leur permettait d'avoir accès aux réponses durant les examens.

Obtenir sa maturité fédérale, sésame indispensable pour entrer à l’université ou dans les hautes écoles, a fait transpirer plus d’un étudiant. Mais, pas les élèves de l’Istituto Fogazzaro de Lugano, au Tessin. Plusieurs étudiants de cet établissement privé ont passé leur diplôme en Italie. Problème, la «matura» reconnu au même titre que la maturité fédérale en Suisse serait moins exigeante.

Une enquête de la Radio télévision suisse italienne RSI a révélé que de nombreux étudiants de l’école privée tessinoise ont parcouru 850 kilomètres pour se rendre à leurs examens de fin d’études à Naples dans un institut partenaire à Pomigliano d'Arco. Mais, pourquoi s’astreindre à un si long trajet, sachant qu’il est possible de passer sa «matura» dans des localités italiennes plus proches de la Suisse, comme Côme, Varèse ou encore Busto-Arsizio par exemple?

Lors de l’examen, les professeurs vous soufflent les réponses.
Etudiants diplômés

 

«Parce qu’à Naples la réussite est assurée, expliquent plusieurs étudiants ayant passé leurs examens là-bas à la RSI. Lors de l’examen, les professeurs vous soufflent les réponses.» Cette garantie de succès a un prix: 3000 euros, c’est ce que les élèves devaient débourser, en plus du trajet, pour passer leur maturité à Naples.

Secret de polichinelle

La situation n’est pas nouvelle et tout le monde sait qu’il est particulièrement facile d’obtenir une «matura». Même les parents étaient dans la confidence et soutenaient la démarche de leurs enfants de passer leurs examens à Naples. Une année d’écolage se monte à 10 000 francs sans frais d’examen. Rajouter 3000 euros pour garantir le succès de leur progéniture valait donc la peine aux yeux de nombreux parents.

 

Si les premiers cas de fraude ont été rapportés il y a déjà 6 mois, ce n’est qu’en janvier dernier que le département tessinois de l’Instruction a décidé d’agir en ouvrant une enquête administrative et en privant l’Istituto Fogazzaro de tout enseignement jusqu’à nouvel avis. Par la voie de son avocat, l’établissement scolaire a contesté cette décision qu’elle juge scandaleuse, car elle empêche les étudiants de suivre leur cursus. Par ailleurs, il estime qu’il n’est en rien responsable des agissements de l’institut napolitain.

L’Etat du Tessin juge au contraired que cette décision vise à préserver la réputation des établissements privés qui respectent les règles, ainsi que le rapporte l’Aargauer Zeitung. Les autorités cantonales ont d’ailleurs rédigé un amendement législatif qui empêchera à l'avenir les écoles privées du Tessin de préparer leurs étudiants à un diplôme de maturité passé à l'étranger. De quoi sceller le sort d’écoles comme l’Istituto Fogazzaro.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SCRUTIN FÉDÉRALVoter à l’étranger,  mission difficileVoter à l’étranger,  mission difficile

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 27 novembreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 27 novembre

DangerRappel de produit: guirlande lumineuse dangereuse retirée de la venteRappel de produit: guirlande lumineuse dangereuse retirée de la vente

DÉPRÉDATIONSFribourg: une dizaine de bâtiments historiques souillésFribourg: une dizaine de bâtiments historiques souillés

DémographieVers un Valais à 400 000 habitants en 2050Vers un Valais à 400 000 habitants en 2050

Top