14.03.2019, 08:43

Swatch Group: le pactole pour Nick Hayek en 2018

chargement
Nick Hayek a vu sa rétribution augmenter en 2018.

Horlogerie Nick Hayek, CEO de Swatch Group, a touché une rémunération de 7,26 millions de francs en 2018, soit près de 300'000 de plus que l'an dernier. Une augmentation qui n'est pas une surprise.

Nick Hayek, le président de la direction de Swatch Group, a touché une rémunération de 7,26 millions de francs en 2018, soit près de 300'000 de plus qu'en 2017. Cette augmentation ne constitue pas une surprise eu égard à la forte croissance - bien que ralentie en fin d'année - et à la hausse du bénéfice du groupe horloger biennois sur l'exercice écoulé.

Le rapport annuel publié jeudi par Swatch Group révèle que le salaire du patron se compose d'une rétribution de base de 1,5 million de francs, d'un bonus de 3,1 millions et d'options d'une valeur de plus de 2 millions. M. Hayek a en outre reçu 168'000 francs pour son mandat d'administrateur.

Sa soeur Nayla, qui préside l'organe de surveillance, a touché une rémunération de 4,65 millions de francs, contre 4,38 millions en 2017. Les membres de la direction se sont partagé au total 37,2 millions, contre 33,5 douze mois plus tôt.
Le cru 2018 avait bien débuté pour le groupe, qui a vu cependant ses affaires se tasser nettement en fin d'année.

8,48 milliards de chiffre d’affaires

Le chiffre d'affaires annuel s'est étoffé, comme annoncé le 31 janvier, de 6,1% à 8,48 milliards, le résultat opérationnel de 15% à 1,15 milliard et le résultat net de près de 15% à 867 millions. Malgré ces très bons résultats, le titre avait chuté de 6% en Bourse lors de l'annonce.

Les détenteurs de l'action au porteur se voient proposer pour 2018 un dividende de 8 francs (+ 50 centimes) et ceux de l'action nominative, une rémunération de 1,60 francs par titre (+10 centimes). L'année 2019 a bien démarré, a précisé Nick Hayek.

Confiance pour 2019

Le patron du groupe Swatch voit l'année en cours avec confiance. La situation et le moral des consommateurs en Chine, aux Etats-Unis ou en Suisse sont "très bons", a assuré Nick Hayek ce jeudi, lors de la conférence de presse annuelle qui se tient à Bienne.

En Chine, le groupe croît de manière durable, selon lui. La demande est particulièrement élevée pour les montres chères.

Dans son rapport de gestion, le groupe indique que "la plus forte croissance du chiffre d'affaires a été générée en 2018 dans le segment Prestige et Luxe et plus particulièrement avec les marques Blancpain, Omega et Longines, en dépit des retards de livraison importants suite aux problèmes de capacité dans le domaine de l'habillage". Ces coûts exceptionnels s'élèvent à un montant à trois chiffres en millions.

En janvier, Swatch avait dévoilé ses résultats 2018. Le chiffre d'affaires a grossi de 6,1% à 8,48 milliards de francs. Le résultat opérationnel s'est enrobé de 15% à 1,15 milliard et le bénéfice net de presque 15% à 867 millions.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top