Suffrage féminin: des progrès depuis 1971 en matière d’égalité, estime Karin Keller-Sutter

chargement

Interview Selon Karin Keller-Sutter, il y a eu des progrès en matière d’égalité depuis 1971, année de l’introduction du droit de vote des femmes au niveau fédéral.

 31.01.2021, 08:54
"Il y a eu, chez les femmes et chez les hommes, de vrais progrès de société", remarque la St-Galloise de 58 ans, interrogée par Le Matin Dimanche dans le cadre des 50 ans du suffrage féminin.

La ministre suisse de la justice Karin Keller-Sutter estime qu’il y a eu beaucoup de changements en Suisse depuis l’introduction du droit de vote des femmes au niveau fédéral, le 7 février 1971. «L’égalité a avancé. Le droit matrimonial s’est modifié», relève-t-elle.

«Il y a eu, chez les femmes et chez les hommes, de vrais progrès de société», remarque la St-Galloise de 58 ans, interrogée par Le Matin Dimanche dans le cadre des 50 ans du suffrage féminin. «Ce qui reste à faire concerne plutôt les questions structurelles, en particulier la conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle», ajoute-t-elle.

Je préfère dire que je suis pour l’égalité des chances.
Karin Keller-Sutter

Si la conseillère fédérale PLR n’estime «pas vraiment» avoir été discriminée dans sa vie, elle a «quand même toujours eu l’impression [qu’elle était, ndlr] plus observée que [ses] collègues masculins et jugée plus sévèrement». Un épisode de sa carrière politique l’a cependant «choquée». «C’était en 1995. J’étais candidate au Conseil national. Le responsable de campagne m’a dit: 'Vous, vous pouvez faire campagne avec votre physique'».

Lutte contre la violence domestique

Elle estime qu’elle a réussi depuis lors à faire comprendre qu’elle est indépendante, qu’elle ne se fait «dicter [ses] opinions par personne». Elle refuse pourtant l’étiquette de féministe: «Je préfère dire que je suis pour l’égalité des chances».

Une figure féministe importante a marqué son enfance à Wil (SG): Lotti Ruckstuhl. «Elle s’était battue pour le droit de vote. Quand je passais devant chez elle, j’étais fascinée: c’était là qu’habitait cette femme qui avait tant de mérite», explique la ministre st-galloise.

Sa priorité dans les dossiers liés à l’égalité est la lutte contre la violence domestique. «On a fait des progrès en Suisse, avec l’introduction des bracelets électroniques pour surveiller les auteurs de violences, mais aussi des garde-fous pour qu’on n’abandonne pas les procédures en cours de route, parce que les victimes sont sous pression».

Elle rappelle qu’une table ronde va être organisée en avril avec les cantons et le bureau fédéral de l’égalité pour améliorer la protection contre des violences domestiques et sexuelles.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

URNESEgalité: les Suissesses prennent davantage part aux scrutinsEgalité: les Suissesses prennent davantage part aux scrutins

TVSuffrage féminin: de grandes femmes sur petit écranSuffrage féminin: de grandes femmes sur petit écran

SociétéÉgalité: la Suisse est sur la bonne voie malgré plusieurs défisÉgalité: la Suisse est sur la bonne voie malgré plusieurs défis

Top