10.09.2018, 22:07

Sécurité sociale: le Conseil national coupe dans les aides aux familles

chargement
Les montants servant à couvrir les besoins vitaux des enfants de moins de 11 ans revus à la baisse.

Sécurité sociale Les aides aux familles sont revues à la baisse. Le Conseil national veut réduire de 3000 francs les montants servant à couvrir les besoins vitaux des enfants de moins de 11 ans.

Le compromis sur les prestations complémentaires (PC) est loin d'être trouvé aux Chambres fédérales. Le Conseil national a campé lundi sur ses positions, notamment sur la couverture des besoins vitaux des enfants.

Les montants prévus pour couvrir les besoins vitaux des enfants pourraient passer de 10'080 francs à 7080 francs pour ceux qui ont moins de 11 ans. Les aides seraient aussi plus faibles à partir du 2e enfant.

Par 130 voix contre 58 et 4 abstentions, le Conseil national a conservé cette divergence avec le Conseil des Etats. Il a aussi décidé que les coûts nets de garde d'enfants de moins de 11 ans seraient pris en compte lors du calcul du droit aux prestations complémentaires.

Une étude montre que les coûts pour l'entretien des enfants varient avec l'âge et sont moins élevés pour les enfants de moins de 11 ans que pour les plus âgés, a relevé le ministre des affaires sociales Alain Berset, acceptant de se ranger à l'avis de la majorité.

 

Les enfants ne doivent pas souffrir de la réforme des prestations complémentaires, a plaidé Yvonne Feri (PS/AG) au nom de la minorité. Cette décision touche des jeunes qui se trouvent déjà dans des situations difficiles. Les montants actuels doivent être maintenus pour prévenir la précarisation, selon elle.

Les plus fortunés privés de PC

Le National veut aussi, par 117 voix contre 74, sanctionner les personnes qui retirent leur 2e pilier sous forme de capital. Les prestations complémentaires devraient être réduites de 10% en cas d'utilisation même partielle du montant retiré.

La Chambre du peuple a également tenu bon sur son idée de barrer la route aux personnes fortunées. Par 119 voix contre 72, elle a décidé que les personnes disposant d'au moins 100'000 francs de fortune soient privées de PC. Le montant passerait à 200'000 francs pour les couples. Couplé à un prêt garanti, ce seuil permettrait d'éviter que des bénéficiaires ne soient obligés de vendre leur logement.

Se ralliant aux États, le National a renoncé par 113 voix contre 79 et trois abstentions à exiger une durée de cotisation minimale de dix ans en Suisse avant l'accès aux PC. La droite aurait souhaité prévenir de la sorte l’immigration indésirable dans le système de sécurité sociale.

Il faut lutter contre le tourisme de prestations d'une autre manière, leur a répondu le conseiller fédéral Alain Berset. Pour lui, ce délai de carence ne permettait pas d'atteindre les objectifs visés. Et les Suisses de l'étranger auraient été défavorisés.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Sécurité socialeSécurité sociale: les Kosovars devraient à nouveau recevoir leur rente AVS au paysSécurité sociale: les Kosovars devraient à nouveau recevoir leur rente AVS au pays

Top