27.02.2020, 07:20

Sécurité: ces villages suisses menacés d’évacuation dans les prochaines années

chargement
Une lave torrentielle avait provoqué l'évacuation du village de Bondo (GR) en 2017.

Risques Dix ans d’exil. C’est ce qui pourrait arriver aux habitants du village de Mitholz (BE), obligés de laisser leur maison à cause du risque d’explosion d’un dépôt de munitions. D’autres localités en Suisse sont aussi en sursis et menacés d’évacuation du jour au lendemain.

Coup de massue pour les 170 habitants du village de Mitholz, dans le canton de Berne. Mardi, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) leur a appris qu’ils devraient quitter le site pendant une période allant jusqu’à 10 ans. En effet, il s’agit de sécuriser les stocks de munitions ensevelis sous la montagne à proximité, car une explosion peut se produire à tout moment.

Cependant, ce n’est pas la seule localité qui est sous la menace d’une évacuation. Plusieurs communes, en particulier dans les Alpes, sont en sursis. La raison: un risque de danger naturel qui s’est renforcé au cours des dernières décennies. Voici une liste non-exhaustive de ces villages qui vivent avec la grande peur dans la montagne.

Bondo (GR)

 

23 août 2017. La Suisse connaît l’un des pires éboulements depuis plus de 50 ans. Un amas de roche de plus de trois millions de m3, soit l’équivalent de 3000 maisons familiales, se détache du Piz Cengalo et dévale jusqu’au glacier en contrebas. Pulvérisée, la glace fond en quelques secondes et cette masse boueuse descend jusqu’au village de Bondo, dans les Grisons.

La catastrophe fait huit victimes: quatre randonneurs venus d’Allemagne, deux d’Autriche et deux du canton de Soleure. Les corps n’ont pas été retrouvés. Près de 150 personnes sont évacuées pendant plusieurs semaines. Déjà sous surveillance, le village voit son système d’alerte renforcé jusqu’en 2024, car un autre événement de ce type est toujours possible.

Brienz (GR)

 

Une double menace plane sur les 100 habitants du village de Brienz situé à 1100 mètres dans les Grisons. Le terrain sur lequel il est bâti est instable depuis des siècles. Les mouvements se sont fortement accélérés au cours des dernières années passant de 30 à 50 et 70 centimètres par an à un mètre par an. De quoi endommager les bâtiments.

Hormis le sol du village, c’est toute la pente du côté nord qui bouge. Dans la paroi au-dessus du village, des rochers tombent ainsi de façon sporadique et menacent les prés et la route menant à Lenzerheide. Il est d’ailleurs déjà interdit d’entrer dans cette zone depuis septembre 2018.

La municipalité d’Albula, à laquelle appartient Brienz, a donc pris des mesures en vue de l’évacuation du village et de certaines parties des localités voisines comme Vazerol, Surava et Tiefencastel. Des démolitions sont également attendues dans certaines zones.

Guttannen (BE)

 

Une avalanche qui s’arrête aux portes du village en 1999. Une coulée de lave torrentielle de 500 000 m3 de roche qui le frôle en 2005 en recouvrant la route cantonale et modifiant le cours de la rivière – celle-ci s’écoulant soudain dans le village. Ce sont les menaces avec lesquelles vivent les 300 habitants de Guttannen, dans le canton de Berne.

Les glissements de terrain, éboulements et autres inondations sont des phénomènes toujours plus fréquents à la faveur du réchauffement climatique. Face à ces dangers, la commune a décidé de réagir, comme l’explique Swissinfo, en effectuant un monitoring permanent de tous les événements. Objectif: évaluer les risques et établir différentes mesures de protection allant de digues et autres abris à l’évacuation du site, en passant par le déplacement de certaines bâtisses.

Un système d’alerte a également été installé. S’il se déclenche, la route d’accès menant à la zone à risque est bloquée à l’aide de feux rouges. Un plan d’évacuation et des exercices de sécurité prodigués régulièrement par les pompiers complètent le dispositif en cas de catastrophe.

Randa (VS)

 

Il se déplace inexorablement et toujours plus vite depuis plusieurs années. Le glacier accroché au flanc du Weisshorn, dans le canton du Valais, menace de s’effondrer entraînant avec lui une partie des plus d’un million de m3 de glace au bas de la montagne, voire au-delà. Et 3 kilomètres plus bas, il y a la vallée et les quelque 500 habitants qui peuplent le village de Randa. 

Par conséquent, le système de surveillance du glacier a été doté d’un radar dernier cri qui permet de prévoir jusqu’à plusieurs jours à l’avance lorsque l’effondrement se produira. De quoi laisser suffisamment de temps aux autorités pour mettre en place un plan d’évacuation du village, comme le révèle la RTS.

Face à cette funeste perspective, les habitants se montrent philosophes. Il faut dire qu’après les éboulements de 1991 qui avaient fait plusieurs dizaines de millions de francs de dégâts, mais heureusement aucune victime, la population a appris à vivre avec cette épée de Damoclès.

Saas-Grund (VS)

 

Branle-bas de combat ce 9 septembre 2017 en fin d’après-midi. Une langue entière du glacier de Trift au-dessus de Saas-Grund, en Valais, menace de s’effondrer. Les près de 220 personnes du village sont informés et évacués immédiatement. Les habitants sont relogés chez des parents, des proches ou dans des hôtels pour une durée de deux à trois jours.

Quelques heures plus tard, environ deux tiers de la langue du glacier se sont détachés. L’éboulement s’est arrêté sur un glacier situé juste en dessous et n’a pas atteint la commune. Les habitants finissent par regagner leur domicile à peine 24h après avoir dû le quitter précipitamment.

Le glacier de Trift qui part du sommet du sommet du Weissmies (4020 m) recule continuellement depuis 1986. Il a perdu depuis cette date plus de deux kilomètres, selon les observations. Il ne mesure plus que 2,5 kilomètres de long et couvre une superficie de 2,5 kilomètres carrés. En 2014, il avait montré des signes d’effritement, au point que la région située en aval avait dû être bouclée pour trois semaines. Depuis, le glacier est sous observation.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SécurisationMitholz: l'évacuation des habitants pourrait durer dix ansMitholz: l'évacuation des habitants pourrait durer dix ans

MunitionsBerne: l’ancien dépôt souterrain de munitions de Mitholz pourrait encore exploserBerne: l’ancien dépôt souterrain de munitions de Mitholz pourrait encore exploser

dangerExplosifs: face à la menace, la Confédération renforce la surveillance de l'ancien dépôt de munitions du MitholzExplosifs: face à la menace, la Confédération renforce la surveillance de l'ancien dépôt de munitions du Mitholz

IntempériesÉboulement de Bondo: la coulée était un enchaînement d'événements naturels très raresÉboulement de Bondo: la coulée était un enchaînement d'événements naturels très rares

Top