27.10.2019, 08:24

Revue de presse: «Nuit des longs couteaux», comment réduire les coûts de la santé ou une taxe CO2 pour les pendulaires,… les titres de ce dimanche

chargement
On fait pour vous le tour des principales nouvelles dévoilées par les journaux dominicaux.

JOURNAUX Dans les journaux dominicaux, on parle notamment élections, coûts de la santé et covoiturage. Tour d’horizon de quelques-uns des thèmes abordés par la presse suisse. Ces informations n’ont pas été confirmées à l’agence de presse Keystone-ATS.

 

Quel visage pour le prochain Conseil fédéral?

NZZ am Sonntag / SonntagsBlick / SonntagsZeitung / Le Matin Dimanche: «La nuit des longs couteaux» promet déjà d’être palpitante. Les quatre journaux dominicaux suisses sont partis à la pêche aux informations et la nuit qui précède l’élection des sept conseillers fédéraux pourrait s’annoncer pleine de surprises. Tous les hebdomadaires estiment que les écologistes visent le siège du libéral-radical Ignazio Cassis.

Le Matin Dimanche s’étonne même de voir que le PLR est le seul à défendre son ministre. Le PDC, serein, fait remarquer son rôle pivot: tant une alliance écologistes-socialistes, tant l’union bourgeoise auront besoin de son soutien pour faire avancer leurs vues. Interrogé, le PS explique que «ce n’est pas envisageable qu’on garde une majorité toute à droite au Conseil fédéral, alors qu’elle n’existe plus, ni au Conseil des États, ni au Conseil national. Le problème est là, reste à savoir quand et comment le régler».

Justement, dans le SonntagsBlick, le président du parti, Christian Levrat esquisse la solution d’un Conseil fédéral comptant neuf membres, au lieu des sept actuels. Cela donnerait plus de marge de manœuvre pour intégrer les grands partis de manière appropriée dans le gouvernement et résoudrait le problème de représentativité des écologistes à court terme, explique-t-il. Dans la SonntagsZeitung, l’ancien conseiller fédéral UDC Christoph Blocher propose une autre formule pour pallier ce manque de représentativité. Le stratège de l’UDC estime qu’il faut retirer un siège aux socialistes et un autre au PLR et de faire entrer à leur place un Vert et un Vert’libéral. Seul l’UDC garderait ses deux sièges.

Avec cette formule magique «la concordance des nombres serait maintenue dans une certaine mesure», résume le stratège du parti. En théorie, la formule magique vise à représenter l’électorat au plus près de la réalité. Deux sièges au Conseil fédéral représentent 28,57% de l’ensemble du Collège, ce qui correspond bien à la force de l’UDC sortie des urnes dimanche (25,6%). En revanche, le PLR et le PS sont loin du compte, avec respectivement 15,1% et 16,8%. Suivent les Verts (13,2%), le PDC (11,4%) et les Vert’libéraux (7,8%). A ce critère s’ajoute aussi le nombre d’élus que le parti à placer au Conseil des Etats et son expérience dans un gouvernement cantonal.

Ignazio Cassis pourrait devoir son salut à son origine, avance enfin Le Matin Dimanche. Car le sortir signifierait aussi pousser la minorité italophone hors du Conseil fédéral. Elle qui avait déjà attendu si longtemps. Et ce n’est pas tout, rapporte encore la NZZ am Sonntag. En admettant que Ignazio Cassis soit réélu, il y aura certainement une rocade au sein des départements. Car le Tessinois qui est à la tête des Affaires étrangères s’est discrédité à Bruxelles et a perdu la confiance des partenaires sociaux à Berne, avance l’hebdomadaire zurichois, citant ses détracteurs.

 

Comment réduire les coûts de la santé

Le Matin Dimanche: Il serait possible de réduire les coûts de la santé de 20% – soit l’équivalent de 16 milliards de francs – en Suisse, révèle Le Matin Dimanche. Ce taux représente le nombre d’actes médicaux pris en charge qui ne sont pas utiles, selon des études menées dans divers pays. «Ces chiffres n’existent pas pour la Suisse, mais je doute que les résultats seraient très différents», appuie Nicolas Rodondi, directeur de l’Institut de médecine de famille à Berne. Parmi les actes visés figurent notamment trop d’antibiotiques contre les sinusites, des prises de sang répétées dans les hôpitaux, du ciment entre les vertèbres, l’abus d’anti-inflammatoires, de sondes urinaires et de protecteurs gastriques. Le problème, notent les experts, c’est que ces soins peuvent aussi générer des effets secondaires. En Suisse, l’association Smarter Medicine, à la pointe sur ce sujet, a publié plusieurs listes de soins à éviter et qui sensibilise le public au fait qu’en médecine, on peut parfois améliorer la qualité de vie en agissant moins.

 

Douaniers insatisfaits de la réorganisation de l’AFD

SonntagsZeitung: La réorganisation de l’Administration fédérale des douanes (AFD) prévue par le Conseil fédéral ne fait pas que des heureux parmi les collaborateurs. Selon une étude menée par le syndicat Garanto auprès de 1545 employés et publiée par la SonntagsZeitung, un douanier sur trois est insatisfait des changements. Plus de la moitié des personnes interrogées se sent trop peu impliquée; et trois sur quatre estiment que cette restructuration pèse sur le climat de travail. Jusqu’à présent, les quelque 5000 employés travaillaient soit en tant que spécialistes des douanes, soit comme garde-frontières. Mais cette distinction a disparu. Tous devront bientôt contrôler tant les marchandises que les personnes, ce qui implique aussi pour tous le port d’armes et d’uniformes. Une révolution déconcertante pour certains qui s’expriment auprès du journal sous le couvert de l’anonymat. L’administration cherche depuis août une entreprise externe qui pourrait aider à faciliter la métamorphose de l’AFD en Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières.

 

Taxer les pendulaires

Le Matin Dimanche: Le député au Grand Conseil genevois Patrick Dimier, issu des rangs du MCG, veut taxer les pendulaires venant de l’extérieur du canton qui roulent seuls. Le projet de loi qu’il vient de déposer prévoit que les travailleurs arrivant en voiture de France ou d’autres cantons suisses devront être au moins trois à bord, écrit Le Matin Dimanche. Dans le cas contraire, ils devront «s’acquitter d’une taxe CO2 équivalente au double de la carte journalière TPG (ndlr: celle-ci vaut actuellement 10 fr.) à chaque passage de la frontière cantonale». Le député socialiste, Thomas Wenger trouve l’idée mauvaise et appelle plutôt à inciter de manière positive le covoiturage. «On peut par exemple définir des voies réservées aux véhicules bien occupés, comme cela a été fait à la douane de Thônex-Vallard. Cette idée de taxe à la frontière n’est autre qu’une façon de cibler les frontaliers», indique-t-il à l’hebdomadaire.

 

Khan devrait retirer sa plainte contre les détectives

SonntagsZeitung: Le conseil d’administration d’UBS souhaiterait que Iqbal Khan, transfuge de Credit Suisse, retire une plainte contre des détectives privés mandatés par son ancien employeur pour le surveiller. La SonntagsZeitung, qui révèle l’affaire, s’appuie sur des informations du conseil de surveillance d’UBS. La banque aux deux voiles avait fait suivre son ancienne étoile montante de 43 ans et s’était fait pincer. La procédure pénale présente également des risques pour le nouvel employeur UBS, selon le journal alémanique. Et le Conseil d’administration craindrait que de nouveaux détails ne soient révélés dans le cadre de l’affaire qui pourrait également incriminer celui qui codirige désormais la gestion de fortune de la première banque du pays.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

A la uneRevue de presse: vague verte, influence des «sept sages» ou trains CFF vers l’étranger… les titres de ce dimancheRevue de presse: vague verte, influence des «sept sages» ou trains CFF vers l’étranger… les titres de ce dimanche

ArrangementBanques: UBS évite un procès en Italie contre plus de 10 millions d’eurosBanques: UBS évite un procès en Italie contre plus de 10 millions d’euros

UBS évite un procès en Italie

UBS a proposé un règlement à l’amiable dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent à la justice milanaise. Près...

  18.10.2019 16:29  UBS

Top