30.08.2020, 08:50

Revue de presse: le coronavirus, CarPostal et l’impact de la 5G sur le climat… les titres de ce dimanche

chargement
La presse dominicale revient sur les grands sujets d'actualité de ces derniers jours.

Médias Le coronavirus fait encore les gros titres de la presse dominicale. CarPostal et l’UDC ont également droit aux honneurs des bonnes pages. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:

Moins de pression sur les voitures polluantes

Avec la pandémie due au nouveau coronavirus, le Conseil fédéral a décidé de relâcher la pression sur les voitures polluantes, affirme Le Matin Dimanche. Dans sa nouvelle révision de l’ordonnance sur le CO2 censée prolonger les effets de lutte contre le réchauffement climatique, il a certes abaissé la limite de CO2, mais les importateurs peuvent exclure du calcul les véhicules les plus polluants. Le nouveau calendrier est devenu plus favorable que celui prévu par l’Union européenne (UE). Le texte exclut 15% des voitures les plus nocives pour l’environnement du calcul de cette année et 10% l’an prochain. Dans son règlement, l’UE mise, elle, sur 5% en 2020 et zéro en 2021. Le conseiller aux Etats Damian Müller (PLR/LU), rapporteur de la commission de l’environnement, estime dans le journal que le gouvernement fédéral a changé d’avis sous la pression de l’industrie automobile.

Lukas Engelberger rejette les critiques

Le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger, rejette dans la SonntagstZeitung les critiques de l’épidémiologiste Marcel Salathé, membre de la task force Covid-19 de la Confédération suisse, concernant la lenteur de la transmission des résultats des tests lors de la recherche des contacts. Tous les cantons sont très engagés, affirme M. Engelberger. Selon lui, plus de 1500 personnes sont actuellement en isolation et plus de 5000 contacts ont été placés en quarantaine. Douze mille autres personnes rentrant de voyage sont également en quarantaine. Quelque 10’000 tests ont été menés au cours de la semaine, relève-t-il, mettant en garde contre un choix des tests. Trop de tests avec des résultats négatifs pourraient conduire à des faux positifs, ajoute-t-il.

Entre 24 et 36 heures pour connaître le résultat des tests

Les autorités d’Argovie reconnaissent dans la SonntagsZeitung, qu’il faut entre 24 et 36 heures pour connaître le résultat des tests de coronavirus, une fois qu’ils ont été envoyés aux laboratoires. Avec les laboratoires privés, le délai d’attente passe à trois jours. Ce retard se reporte ensuite sur le traçage des contacts des personnes testées positives au SARS-CoV-2, leur recherche ne pouvant commencer qu’une fois les résultats reçus par les autorités cantonales. Les cantons de Berne et Zurich ont également fait part au journal de tels problèmes avec les laboratoires.

Craintes pour les employés

Si les employés âgés ont jusqu’à maintenant assez bien surmonté la crise liée à la pandémie de Covid-19, leur situation pourrait changer dans les mois à venir, rapporte le SonntagsBlick. Michael Siegenthaler, expert du marché du travail au KOF, établit dans le journal un parallèle avec la crise financière de 2008, où, dans les premiers mois qui ont suivi son éclatement, les jeunes ont surtout perdu leur emploi. La deuxième vague de licenciements avait en revanche touché les salariés les plus âgés. Selon M. Siegenthaler, le chômage de longue durée pourrait représenter dans l’année à venir un tiers de l’ensemble des chômeurs. En janvier, il n’était que de 12%. Un autre expert du marché du travail, George Sheldon, estime, lui, que cette proportion pourrait atteindre 40%.

Un impôt supplémentaire pour les entreprises gagnantes?

Le directeur du centre d’études conjoncturelles (KOF) de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), Jan-Egbert Sturm, propose dans le SonntagsBlick que les entreprises gagnantes de la crise liée à la pandémie de Covid-19 soient soumises à un impôt supplémentaire. Il cite les noms de certains détaillants alimentaires, de boutiques en ligne et de sociétés pharmaceutiques. Les sommes ainsi collectées pourraient être utilisées pour soutenir les perdants de la crise, selon lui. Une telle redistribution est justifiée, poursuit-il, car c’est surtout le hasard qui a décidé, quelles sociétés allaient réaliser des bénéfices plus élevés pendant la pandémie.

Plainte contre CarPostal

Les entreprises de transports du Liechtenstein ont déposé une plainte contre CarPostal auprès du ministère public liechtensteinois et de l’autorité de contrôle de l’Association européenne de libre-échange (AELE), affirme la NZZ am Sonntag. Elles réclament des dommages et intérêts de 35 millions de francs à la filiale de La Poste, qu’elles accusent d’avoir obtenu l’exploitation des lignes de bus dans la principauté grâce à des subventions croisées provenant de caisses noires en Suisse. CarPostal avait reçu en 2010 le mandat au Liechtenstein pour dix ans contre un montant de 160 millions de francs. Un porte-parole de CarPostal rejette la demande d’indemnisation.

L’élection du juge de l’UDC en question

Le chef du groupe parlementaire UDC, Thomas Aeschi, pousse la Commission judiciaire (CJ) à ne pas faire de recommandation pour la réélection au Tribunal fédéral du juge de son propre parti, Yves Donzallaz, écrit le SonntagsBlick. En août 2019, le magistrat s’était prononcé pour le transfert aux autorités fiscales françaises des données personnelles des détenteurs de 40’000 comptes détenus auprès d’UBS. Le jugement était passé par trois voix contre deux. Des parlementaires UDC avaient alors menacé de ne pas le réélire. Le parti a invité le juge à une audition devant le groupe parlementaire. L’élection pour renouveler les juges siégeant au Tribunal fédéral est prévue le 23 septembre.

L’impact de la 5G sur le climat

L’utilisation de la 5G pourrait faire baisser l’émission de gaz à effet de serre en Suisse, indique la NZZ am Sonntag, citant une étude menée par l’université de Zurich et le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) en collaboration avec l’association économique swisscleantech et l’opérateur téléphonique Swisscom. Selon la recherche, si le réseau mobile était exploité avec la 5G au lieu de la 4G en 2030, il produirait 86% de gaz à effet de serre en moins par gigabyte transmis. Les chercheurs ont tablé sur une multiplication par huit des données d’ici à 2030. Ils ont également étudié le potentiel de protection du climat des applications de la 5G, comme la flexibilisation du travail et la numérisation de l’agriculture. Résultat, ces applications peuvent permettre de réaliser des économies considérables en matière de gaz à effet de serre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MédiasRevue de presse: conséquences du coronavirus, plaintes contre le procureur général et un nouveau président UDC… les titres de ce dimancheRevue de presse: conséquences du coronavirus, plaintes contre le procureur général et un nouveau président UDC… les titres de ce dimanche

MédiasRevue de presse: faible mortalité, contagiosité précoce, signalement défaillant… les titres de ce dimancheRevue de presse: faible mortalité, contagiosité précoce, signalement défaillant… les titres de ce dimanche

A la uneRevue de presse: taxes «touristes», copinage au sein des CFF ou voitures hybrides… les titres de ce dimancheRevue de presse: taxes «touristes», copinage au sein des CFF ou voitures hybrides… les titres de ce dimanche

Top