Psychothérapies prises en charge par l’assurance de base en 2022: «Ce modèle engendrera des économies»

chargement

Explications Dès le 1er juillet 2022, vous n’aurez plus à payer vous-même ou compter sur une assurance complémentaire pour vous rendre chez un psychologue spécialisé en psychothérapie. Interview de Stephan Wenger, coprésident de la fédération faîtière.

Par pierre-andré sieber
  24.03.2021, 00:01
Lecture: 6min
Premium
La nouvelle réglementation limite la psychothérapie à 15 séances, alors qu'en moyenne 25 à 30 rendez-vous sont nécessaires.

Le patient qui se rend chez un psychologue spécialiste en psychothérapie n’aura plus besoin de les payer de sa poche ou de compter sur une assurance complémentaire. A la suite d’une récente décision du Conseil fédéral, son assurance de base prendra en charge les frais. Une mesure bienvenue car la pandémie a accru les problèmes de santé mentale en Suisse. Les explications de Stephan Wenger, coprésident de la Fédération suisse des...

À lire aussi...

SouffranceCoronavirus: les effets psychologiques de la pandémie pas assez pris en compteCoronavirus: les effets psychologiques de la pandémie pas assez pris en compte

SocialCoronavirus: «Le confinement fait des dégâts humains», selon le psychologue JafféCoronavirus: «Le confinement fait des dégâts humains», selon le psychologue Jaffé

EtudePsychologie: les couleurs suscitent des sentiments similaires partout dans le mondePsychologie: les couleurs suscitent des sentiments similaires partout dans le monde

santéCoronavirus: le semi-confinement a affecté les Suisses psychologiquement et physiquementCoronavirus: le semi-confinement a affecté les Suisses psychologiquement et physiquement

PANDÉMIECoronavirus: «La cellule psychologique au service des soignants des hôpitaux est très sollicitée»Coronavirus: «La cellule psychologique au service des soignants des hôpitaux est très sollicitée»

Top