06.05.2019, 07:30

Politique: pourquoi le Conseil d'Etat reste une affaire d'hommes?

chargement
Rebecca Ruiz (centre) a succédé à Pierre-Yves Maillard. Elle devient donc la 5e femme au Conseil d'Etat vaudois aux côtés de Béatrice Métraux (gauche), Nuria Gorrite, Cesla Amarelle (droite) et Jacqueline de Quattro (absente de l'image).

Enquête Pour la première fois de l'histoire, un canton sera dirigé par une large majorité féminine. Avec l'entrée en fonction de la socialiste Rebecca Ruiz ce 7 mai, le Conseil d'Etat vaudois sera représenté par cinq femmes et deux hommes. Pour autant, les femmes restent peu présentes à ce niveau du pouvoir. Décryptage.

C'est historique! L'entrée en fonction de la socialiste Rebecca Ruiz ce mardi 7 mai marque un tournant dans la politique suisse. C'est la première fois qu'une majorité de femmes aussi importante dirige un exécutif cantonal. Le canton de Vaud était déjà le premier canton romand à compter plus de femmes que d’hommes au sein de l’exécutif. Il est désormais le premier en Suisse à compter une aussi large majorité féminine avec 5 femmes et 2 hommes, soit un taux de plus de 70%. La moyenne suisse se situe à un peu plus de 23%. On est encore loin de la parité à ce niveau du pouvoir.

 

Où les femmes sont-elles majoritaires?

Si le canton de Vaud est le seul à posséder une majorité féminine aussi importante, d'autres exécutifs cantonaux ont compté ou comptent plus de femmes que d'hommes. C’est en 2003, dans le canton de Zurich, qu’un Exécutif enregistre pour la première fois l’arrivée de 4 femmes sur 7 au pouvoir simultanément. Aujourd’hui, hormis l’Etat de Vaud, Thurgovie compte 3 femmes pour 2 hommes depuis 2016 et Zurich depuis mars dernier compte 4 femmes à nouveau.

Dans une majorité de cantons (16), les femmes sont ultraminoritaires  1 à 2 ministres (10-30%). Dans d’autres (3), elles sont légèrement minoritaires avec 2-3 ministres (40-45%). Enfin, on dénombre 4 cantons, au sein desquels les femmes sont totalement absentes du Conseil d'Etat: Appenzell Rhodes-Extérieures, Grisons, Lucerne et Tessin.

 

On note que la présence féminine est plus forte dans les cantons romands qu’alémaniques. Les femmes atteignent le taux de 32,5% de représentativité sur l’ensemble des exécutifs cantonaux romands. Elles n’atteignent que 23,6% outre-Sarine, tous cantons confondus.

Comment la représentation des femmes a-t-elle évolué au fil du temps?

C'est en 1983 à Zurich qu'est élue la première conseillère d’Etat, la socialiste Hedi Lang. En 1987, seules cinq femmes faisaient partie d’un exécutif cantonal en Suisse, soit une proportion de 3%. On en compte actuellement 39 sur l’ensemble du territoire national, soit 25%. Au total, ce sont 102 femmes qui ont siégé dans un gouvernement cantonal depuis 1983.

Néanmoins, on constate une évolution très disparate selon les cantons. En Romandie, le canton de Vaud, aujourd’hui champion de Suisse de la représentation des femmes, n’en comptait aucune jusqu'à il y a 20 ans. Depuis, la représentation des femmes au gouvernement n'a cessé de progresser, passant de 28% en 1999 à 71% 20 ans plus tard.

Si le canton de Fribourg a été le premier canton francophone à élire une conseillère d’Etat en 1987, le nombre de femmes à siéger à l’exécutif a toujours oscillé entre 1 et 2 sur 7, hormis en 2011 où elles étaient 3. Cette part est plus ou moins similaire dans les autres cantons romands.

 

Si tous les cantons ont un jour ont vu siéger une femme au sein de leur exécutif, le canton de Zurich détient le record de la plus longue période de présence féminine initerrompue au gouvernement, soit 36 ans. Les cantons de Fribourg et Soleure suivent avec 32 ans. Le Valais est le dernier à avoir élu une femme, à savoir Esther Waeber-Kalbermatten en 2009. A ce jour elle demeure l’unique conseillère d’Etat du canton. Le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures n’a compté qu’une seule femme au gouvernement et durant un laps de temps très court de 3 ans.

Le canton de Zurich détient le record du nombre d’élues, soit 10 femmes au total. Le canton de Vaud en a élu 8, tandis que Genève et Berne arrivent sur la troisième marche du podium avec 7 élues.

Le Tessin a élu jusqu'à 2 femmes sur 3 (40%), mais depuis 2015, elles sont à nouveau absentes du gouvernement. Le canton de Schwytz est celui qui a connu la plus longue période sans présence féminine au gouvernement entre 1996 et 2012, soit 16 ans.

A quel parti appartiennent-elles?

La première conseillère d’Etat de l’histoire, la Zurichoise Hedi Lang, était socialiste. C’est le parti qui a porté le plus de femmes dans les conseils d’Etat de Suisse, soit 34 dans 17 cantons différents. Le canton de Vaud est celui qui a compté le plus de conseillères d’Etat socialistes, à savoir 5 sur 8. Les cantons de Bâle-Ville et de Neuchâtel suivent derrière (3 sur 4).

 

Avec un total de 32 conseillères d’Etat, le PLR suit de près. Elles ont été élues dans 17 cantons différents depuis 1987. Le canton de Genève dénombre le plus de femmes PLR à sa tête (4 sur 7). Les cantons d’Obwald et de Soleure ont élu 3 conseillères d’Etat PLR sur 4. Appenzell Rhodes-Extérieures affiche un taux de 100%, puisque les 3 femmes qui ont dirigé le demi-canton sont toutes issues de ce parti.

Le PDC (15), l’UDC (9) et les Verts (9) ont porté moins de femmes dans les différents gouvernements cantonaux. A noter que le Jura se distingue en ayant élu la seule femme POP à un Conseil d’Etat, à savoir Odile Montavon en 1993. Le canton de Zurich est le seul à avoir compté au moins une conseillère d’Etat issue des cinq grands partis suisses (PDC, PLR, PS, UDC et Verts).

 

Quel âge ont-elles?

L’âge lors de la première élection est en moyenne de 48,6 ans. La plus jeune conseillère d’Etat jamais élue n’est autre que l’ex-conseillère fédérale Ruth Metzler. Elle accède au Conseil d’Etat d’Appenzell Rhodes-Intérieures en 1996 à l’âge de 32 ans. A l’inverse, c’est Brigitte Profos qui fut la conseillère d’Etat la plus âgée lors de son entrée au gouvernement zougois en 2001.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ElectionVaud – Election au Conseil d’Etat: l’UDC Pascal Dessauges renonce, la socialiste Rebecca Ruiz élueVaud – Election au Conseil d’Etat: l’UDC Pascal Dessauges renonce, la socialiste Rebecca Ruiz élue

polémiqueElection au Conseil d'Etat vaudois: plainte pénale contre Rebecca Ruiz et Anne-Catherine LyonElection au Conseil d'Etat vaudois: plainte pénale contre Rebecca Ruiz et Anne-Catherine Lyon

Top