26.08.2019, 14:59

Plus de 90% des parents suisses consultent Internet lorsque leur enfant a un problème de santé

chargement
Lorsqu'un enfant a un petit souci de santé, le premier réflexe des parents est de consulter Internet. (illustration)

Santé Selon une étude zurichoise, 90% des parents suisses se mettent à chercher des informations sur Internet lorsque leur enfant tombe malade. Mais ils privilégient largement le médecin lorsque le problème est grave.

La gorge qui démange, une rougeur sur un bras ou un mal de ventre inexpliqué…vite sur Google! Lorsqu’un enfant a un pépin de santé, ses parents vont d’abord chercher des informations sur Internet, selon une étude publiée lundi par la ZHAW (Haute école spécialisée de Zurich).

Et pour cause: sur le web, d’innombrables sites, forums et réseaux sociaux donnent des explications et des conseils aux parents inquiets. En Suisse, 90% des pères et des mères consultent ces plateformes pour s’informer sur l’état de santé de leur enfant. Les principales sources sont les moteurs de recherche et les sites spécialement dédiés aux parents. Les médias sociaux et les applications sont en revanche moins utilisés.

Bien qu’ils soient très largement plébiscités, les sites web n’ont pas encore remplacé les canaux d’information traditionnels, selon l’étude. Les médias imprimés, tels que les livres, ont encore du succès auprès des parents.

Le médecin passe toujours en premier

Toutefois, ce sont les contacts sociaux qui restent la source d’information la plus fréquente. Les parents se renseignent volontiers auprès de proches ou de connaissances concernant la santé de leur enfant et, surtout, ils consultent volontiers un pédiatre.

Finalement, Internet permet une consultation initiale, mais il ne remplace pas le médecin: «Environ la moitié des parents consultent les médias numériques avant de consulter un pédiatre», expliquent les auteurs de l’étude. Mais si le cas est grave, la priorité est donnée au docteur. «Bien que les moteurs de recherche soient utilisés pour un deuxième avis, ils n’ont pas d’influence significative sur l’interaction entre les parents et la profession médicale.» Les pédiatres ont donc encore de beaux jours devant eux.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

piqûre de rappelSanté: selon l'OMS, plus d'un enfant sur dix dans le monde ne reçoit pas tous les vaccins dont il a besoinSanté: selon l'OMS, plus d'un enfant sur dix dans le monde ne reçoit pas tous les vaccins dont il a besoin

SucreSanté: les enfants consomment trop de sucre dès le plus jeune âgeSanté: les enfants consomment trop de sucre dès le plus jeune âge

PollutionSanté: 14% des cas d'asthme chez les enfants sont liés à la pollution routière en SuisseSanté: 14% des cas d'asthme chez les enfants sont liés à la pollution routière en Suisse

Top