27.12.2011, 17:42

Pakistan: une nouvelle vidéo des otages suisses a été transmise

chargement
1/4  

 27.12.2011, 17:42 Pakistan: une nouvelle vidéo des otages suisses a été transmise

Une nouvelle vidéo des deux otages suisses retenus au Pakistan aurait été transmise mardi à au moins un journaliste sur place.

Selon un photographe de l'agence EPA sur place qui a vu la vidéo, ils demandent à la Suisse et au Pakistan de redoubler d'efforts pour leur libération.

"Les images ont été tirées de l'ordinateur d'un journaliste qui a reçu la vidéo", a dit une responsable de l'agence European pressphoto agency (EPA) qui a assuré que leur correspondant a vu la vidéo. Cette agence a diffusé des captures d'écran mais la vidéo n'a elle pas été mise en ligne. Aucune indication sur la date des images n'était disponible.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a dit avoir pris connaissance des photos, sans autre commentaire.

Selon les Services secrets pakistanais (ISI), le policier bernois et sa compagne ont été dirigés, une semaine après leur enlèvement en juillet dans la province du Baloutchistan, vers la zone talibane du Waziristan du Sud, fief du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP).

Deux autres vidéos

Deux vidéos publiées en octobre étaient venues apporter des preuves de vie des deux Bernois. Dans la première, enregistrée au mois d'août, le couple - elle les cheveux couverts par un foulard et son compagnon portant une barbe fournie - affirment qu'ils seront tués si on ne répond pas aux exigences des talibans.

Ceux-ci réclament la libération de la scientifique pakistanaise Aafia Siddiqui, condamnée à 86 ans de prison aux Etats-Unis pour tentative de meurtre sur l'un de ses interrogateurs américains, ainsi que de talibans emprisonnés au Pakistan. La libération de la scientifique contre celle des otages avait été déjà réclamée fin juillet par le numéro deux du TTP, Wali-Ur Rehman.

Dans la deuxième vidéo, tournée en septembre, l'otage homme explique que les ravisseurs exigent la libération de moudjahidine emprisonnés au Pakistan, mais ne mentionne plus le nom d'Aafia Siddiqui.

Depuis la publication des ces vidéos fin octobre, aucune preuve de vie des otages n'a été diffusée.


Top