Nucléaire: l’UDC Magdalena Martullo-Blocher veut une nouvelle centrale

chargement

Energie Face à la menace d’une pénurie d’électricité, la conseillère nationale grisonne appelle la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à prendre ses responsabilités pour prolonger de manière sûre et efficace l’exploitation des centrales nucléaires. Les Verts répliquent.

 22.07.2021, 10:36
Magdalena Martullo-Blocher a pris position dans une interview publiée dans le Blick.

La Suisse est menacée par une pénurie d’ électricité , selon la conseillère nationale Magdalena Martullo-Blocher (UDC/GR). Il faut donc poursuivre l’exploitation des centrales nucléaires existantes et, à terme, en construire une nouvelle, estime-t-elle.

L’énergie photovoltaïque, hydroélectrique ou les importations d’électricité en provenance de l’UE ne permettront pas de combler le déficit en électricité, indique Mme Martullo-Blocher dans une interview publiée jeudi dans le Blick. La Suisse ne peut pas se permettre de fermer ses centrales nucléaires et de perdre un tiers de sa production d’électricité, souligne-t-elle.

 

Beznau I est l’une des quatre centrales nucléaires actuellement en service en Suisse. (Keystone/Ennio Leanza)

 

Et d’ajouter que la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga doit maintenant prendre ses responsabilités et résoudre le problème de la pénurie d’électricité. Elle doit déterminer avec les exploitants de centrales nucléaires comment prolonger de manière sûre et efficace la durée d’exploitation des installations existantes.

Selon les experts, une prolongation de dix ans serait possible, indique l’élue UDC. Dans le cas d’une concession, on suppose une durée d’exploitation de 50 ans. La dernière centrale serait débranchée en 2035, soit demain à l’échelle de la production électrique, relève-t-elle.

Centrale à gaz

Elle reconnaît que la prolongation de la durée de vie des centrales aura un coup mais que celui-ci sera faible comparé aux pannes de courant qui pourraient autrement paralyser toute la Suisse. Mme Martullo-Blocher ajoute que Simonetta Sommaruga doit en outre négocier avec l’UE; on verrait ainsi rapidement si l’UE peut fournir de l’électricité.

La ministre de l’énergie devrait en outre prévoir comme Filet de sécurité une centrale à gaz, estime la conseillère nationale. Et d’ajouter qu’à terme, de nouvelles technologies telles que la géothermie, l’hydrogène mais aussi l’énergie nucléaire doivent être prises en considération. La Suisse est déjà le troisième pays le plus cher d’Europe pour l’électricité industrielle, relève-t-elle.

Idée «absurde» pour les Vert-e-s

La réaction des Vert-e-s ne s’est pas fait attendre. Dans une prise de position, la députée Delphine Klopfenstein Broggini estime la proposition «absurde». «Une nouvelle centrale ne contribue en rien à effectuer rapidement le tournant énergétique. Il faut des décennies pour qu’elle produise de l’électricité.»

Une nouvelle centrale ne contribue en rien à effectuer rapidement le tournant énergétique.
Delphine Klopfenstein Broggini, députée verte

De plus, «une centrale représente un gros risque sécuritaire», poursuit la Genevoise, qui souligne également la problématique des déchets «pour lesquels nous n’avons toujours pas de solution».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PauseRévisions annuelles: trois des quatre réacteurs nucléaires suisses à l’arrêtRévisions annuelles: trois des quatre réacteurs nucléaires suisses à l’arrêt

HommageNucléaire: l’Ukraine commémore les 35 ans de la catastrophe de TchernobylNucléaire: l’Ukraine commémore les 35 ans de la catastrophe de Tchernobyl

RassurantNucléaire: les sols autour de la centrale de Mühleberg n’étaient pratiquement pas irradiésNucléaire: les sols autour de la centrale de Mühleberg n’étaient pratiquement pas irradiés

radioactivitéAccident nucléaire à Fukushima: le traumatisme sans finAccident nucléaire à Fukushima: le traumatisme sans fin

Retour en arrière10 ans après Fukushima: Doris Leuthard revient sur la décision de sortir du nucléaire10 ans après Fukushima: Doris Leuthard revient sur la décision de sortir du nucléaire

Top