22.06.2019, 08:29

Neuchâtel: quatre blessés dont un grave dans les violents orages qui ont touché le Val-de-Ruz

chargement
De violents orages se sont abattus dès 22h vendredi soir sur la région du Val de Ruz.

Intempéries Les violents orages ont provoqué des inondations dans le Val-de-Ruz, dans la nuit de vendredi à samedi. Quatre personnes ont été blessées, dont une gravement. Une centaine de bâtiments sont endommagés, une route est coupée.

Au petit matin, samedi 22 juin, le nord-est du Val-de-Ruz, entre Dombresson et Le Pâquier, offre un spectacle de désolation. Des dizaines de voitures emportées par les flots, des arbres arrachés et des bâtiments inondés témoignent de la violence de la crue du Ruz Chasseran, intervenue peu après 22 heures vendredi, suite à un violent orage. «L’eau a recouvert entièrement le fond de la vallée entre Villiers et Le Pâquier», indique Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de la police neuchâteloise, lors d’un point presse.

Les conséquences sont lourdes: le conducteur d’une voiture, emportée par les flots sur des dizaines de mètres, a dû être désincarcéré par les pompiers. Il a été emmené en hélicoptère à l’hôpital de L’île, à Berne. Il se trouve toujours aux soins intensifs.

 

 

Trois autres personnes ont été plus légèrement blessées et ont été emmenées dans les hôpitaux de la région. En tout, onze personnes ont été prises en charge par les autorités sanitaires pour des soins ou des contrôles. Les autorités sanitaires indiquent la mobilisation de trois ambulances, deux patrouilles du SMUR, et d’un hélicoptère de la Rega.

La police est intervenue avec 7 patrouilles, un véhicule de commandement, et un hélicoptère équipé de projecteurs pour la recherche d’éventuelles victimes. Les autorités communales continuaient, samedi matin, à faire du porte-à-porte pour s’assurer auprès des habitants que personne d’autre ne devait être porté disparu, a indiqué la présidente du Conseil communal Anne-Christine Pellissier. Elle a invité la population à rester très prudente ces prochaines heures dans les rues. Plusieurs routes communales sont encore coupées.

Les dégâts doivent encore être évalués

Une centaine de bâtiments ont été touchés. Plusieurs routes communales sont coupées, et la route cantonale en direction de Saint-Imier est détruite. «Notre priorité est de rétablir le cours d’eau normal, dans la mesure du possible. Ensuite la route sera à nouveau praticable, par les engins de chantier uniquement. Elle restera fermée au trafic jusqu’à nouvel avis car sa structure a été endommagée», indique l’ingénieur cantonal Nicolas Merlotti. Autre souci de l’ingénieur, l’importance des débris charriés par le cours d’eau: «Nous ne connaissons pas encore l’état des canalisations, qui pourraient avoir été endommagées».

 

De nombreuses routes restaient coupées samedi matin à Val-de-Ruz. Photo: Keystone

 

C’est en fin de soirée vendredi que les premiers appels ont été lancés en direction de la police et des pompiers. Une centaine de sollicitations se solderont par une cinquantaine d’interventions rapides pour des logements, des caves, des locaux inondés. L’eau est montée jusqu’à près d’un mètre dans les rues de Dombresson.

Des barrages ont été placés sur le lac, à l’embouchure du Seyon, pour limiter la pollution par les hydrocarbures.

 

 

Route fermée

Plusieurs dizaines de bâtiments ont subi des dégâts très importants. Caves et garages souterrains, mais aussi rez-de-chaussée ont été entièrement inondés. Des talus ont été détruits et la route entre Dombresson et Le Pâquier a été détruite par endroits, ont précisé les intervenants.

 

Les habitants se mettent au travail pour réparer les dégâts. Photo: Keystone

 

Cette dernière, couverte de boue et de véhicules renversés, est fermée dans les deux sens et le restera durant plusieurs jours, selon Pierre-Louis Rochaix. Entre 22 heures et 3 h 45, la police a reçu environ 560 appels qui concernaient le seul Val-de-Ruz, a indiqué son porte-parole.

L’électricité a en outre été coupée. A 5 heures du matin, 150 foyers en étaient toujours privés. Le courant sera rétabli petit à petit.

Recherches

Deux hélicoptères de la Rega sont intervenus ainsi qu’un hélicoptère de l’armée. Actuellement la priorité est de rechercher si des personnes ont disparu et de dégager des habitants dont les portes des maisons sont encore bloquées par les gravats et la boue. Quelques personnes ont déjà dû être prises en charge. La Protection civile est en outre prête à accueillir 40 personnes.

 

Des personnes prises au piège dans leur voiture ont été secourues par les pompiers. Photo: Keystone

 

Patrouilles de police, hélicoptère, secours et un drone sont actifs pour rechercher d’éventuelles personnes en difficulté mais aussi pour se faire une idée d’ensemble des dégâts. La commune de Val-de-Ruz a mis en place une ligne téléphonique pour les habitants.

Nouvelles pluies annoncées

Par ailleurs, une machine de chantier a commencé de déblayer la route cantonale. Les intervenants doivent prendre rapidement des mesures pour canaliser les lits du Ruz Chasseran et du Seyon dans les villages car de nouvelles pluies sont annoncées cet après-midi.

«Nous n’avons pas une idée claire de l’état des canalisations ni des lits des rivières, car beaucoup de matériaux ont été charriés et qu’il est difficile de retenir l’eau», a expliqué le responsable des ponts et chaussées lors de la conférence de presse.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top