Mort de l'accord-cadre avec l'UE: «Nous n’avons pas fait d’erreur»

chargement

MARCHÉ DE L’EMPLOI Le syndicaliste Pierre-Yves Maillard réplique à la droite économique après l’abandon de l’accord avec l’UE.

  05.06.2021, 00:01
Lecture: 4min
Premium
Pour Pierre-Yves Maillard et les syndicats, pas question d’abaisser les quelques protections conquises pour satisfaire une vision étroitement juridique et libérale du marché intérieur européen.

Deux salves, coup sur coup. Après l’Union suisse des arts et métiers (Usam), c’est au tour de la présidente du Parti libéral-radical Petra Gössi de s’attaquer, dans les titres de Tamedia, aux règles du marché du travail. Comme la faîtière des PME, la Schwyzoise réclame moult libéralisations: flexibilisation de la durée du travail, abaissement de l’impôt sur les sociétés,...

À lire aussi...

Suisse-UEGuy Parmelin: «Les obstacles à l’accord-cadre étaient trop élevés»Guy Parmelin: «Les obstacles à l’accord-cadre étaient trop élevés»

MédiasNégociations sur l'accord-cadre: le Conseil fédéral porte plainte pour indiscrétionNégociations sur l'accord-cadre: le Conseil fédéral porte plainte pour indiscrétion

bilatéralesAccord-cadre Suisse-UE enterré: les nouveaux chantiers européensAccord-cadre Suisse-UE enterré: les nouveaux chantiers européens

relationsSUISSE-UE: l'accord-cadre est enterré, mais les discussions se poursuiventSUISSE-UE: l'accord-cadre est enterré, mais les discussions se poursuivent

C’est décidéAccord-cadre: le Conseil fédéral rompt les négociations, l’UE «regrette»Accord-cadre: le Conseil fédéral rompt les négociations, l’UE «regrette»

Top