23.08.2019, 11:13

Mort d'un contrôleur CFF à Baden: les CFF sommés de changer la commande des portes

chargement
L'Office fédéral des transports exige le remplacement de la commande des portes.

Mesures L'Etat exige des mesures de la part des CFF après la mort d'un contrôleur à Baden. La commande des portes du modèle de rame impliquée dans l'accident doit être remplacée.

La Confédération intervient auprès des CFF après l'accident qui a coûté la vie à un contrôleur début août. L'Office fédéral des transports exige de l'entreprise ferroviaire qu'elle prenne des mesures pour assurer la sécurité de la fermeture des portes.

Mercredi, le service suisse d'enquête de sécurité (SESE) avait constaté que le système actuel d'affichage de fermeture des portes peut indiquer au conducteur qu'elles sont fermées alors que ce n'est pas le cas. Les CFF devront adapter ce système d'ici fin octobre afin qu'il indique la position réelle des portes au conducteur, indique vendredi l'OFT.

A moyen terme, ils devront aussi remplacer la commande des portes. La protection contre le coincement ne fonctionne pas de manière fiable, selon le SESE. Les CFF ont deux mois pour présenter un plan pour substituer ce système.

300 défauts

Suite à l'accident, l'ex-régie fédérale a mené un contrôle spécial sur environ 1000 portes des voitures VU IV. Elle a constaté plus de 300 défauts. Les portes défectueuses sont soit remises en état immédiatement, soit condamnées et signalées comme défectueuses. Dans ce cas, la voiture est remise en service en attendant que la porte condamnée puisse être réparée.

Si nous constatons que malgré les contrôles il y a autant de problèmes, nous devons nous demander d'où cela vient.
Rudolf Sperlich, vice-directeur de l’OFT

"Si nous constatons que malgré les contrôles il y a autant de problèmes, nous devons nous demander d'où cela vient", a dit le vice-directeur de l'OFT, Rudolf Sperlich lors d'un point de presse. L'office ordonne donc un audit externe exhaustif.

Il veut savoir pourquoi les CFF n'ont pas constaté ces défauts dans le cadre de la maintenance ordinaire et des contrôles. Les CFF devront aussi vérifier si des risques similaires existent sur des flottes de voitures comparables.

La compagnie prendra position dans l'après-midi. "Les CFF font tout pour qu'un tel drame ne se reproduise pas. Mais il est trop tôt pour en dire plus", avait déclaré jeudi leur présidente Monika Ribar lors d'une conférence de presse sur le trafic grandes lignes.

Sur les rails

L'OFT ne voit pas la nécessité de retirer certains wagons ou l'ensemble de la flotte du service. Les mesures ordonnées sont suffisantes pour assurer une activité sécurisée, estime M. Sperlich. Cela vaut autant pour les passagers que pour le personnel. "Voyager avec des trains VU IV est sûr."

Le responsable fait confiance au contrôle de l'OFT. L'office examine les processus jusque dans les ateliers. De petits incidents ne sont pas annoncés à l'autorité de surveillance.

Connexion desserrée

La force de fermeture de la porte est restée enclenchée, constatait mercredi le Service d'enquête (SESE) dans un rapport intermédiaire, après avoir examiné les lieux du drame. L'accident, qui s'est produit au moment du départ du train, concerne un véhicule de type VU IV, des voitures à un étage sans plancher surbaissé.

Une connexion desserrée des interrupteurs à pression de la porte est la cause du maintien de sa force de fermeture alors qu'elle était confrontée à un obstacle. Normalement, un senseur doit désactiver cette force de fermeture dans un tel cas. Le SESE doit préciser le lien exact entre le défaut constaté et l'accident dans son rapport final.

Les CFF s'activent

Mercredi, les CFF disaient élaborer déjà des mesures concrètes selon les recommandations du SESE. Ils affirmaient pouvoir continuer d'exploiter les voitures VU IV impliquées dans le drame en toute sécurité après ces recommandations. Ils assuraient enfin intégrer ces dernières dans leurs propres enquêtes sur les systèmes de fermeture des portes.

Les CFF vont répondre aux exigences

Les CFF vont répondre à toutes les exigences posées par l'Office fédéral des transports (OFT) après l'accident qui a coûté la vie à un contrôleur début août. Depuis le 12 août, plus de 500 défauts ont été détectés.

Le système d'annonce du verrouillage des portes sera notamment amélioré d'ici à la fin octobre. Une solution est déjà en cours de test, ont indiqué les CFF dans un communiqué publié vendredi après-midi. Il s'agit de faire en sorte que la lampe témoin ne s'éteigne que lorsque les portes sont entièrement verrouillées.

Le système de protection anti-pincement de toutes les portes des trains VU IV doit par ailleurs être remplacé par un système plus fiable. Les CFF présenteront d'ici à la fin octobre un plan de mise en oeuvre. Compte tenu de l'envergure des transformations, ces travaux devraient s'étaler sur quatre ans, indique l'ex-régie.

Plus de 500 défauts

Les CFF précisent par ailleurs qu'ils soumettent depuis le 12 août toutes les portes des voitures de type VU IV à un contrôle spécial, en plus du contrôle ordinaire qui intervient tous les sept à dix jours. Au total, 512 défauts ont été mis au jour sur 384 véhicules contrôlés, soit 1536 portes.

La plus grande partie d'entre eux n'a aucun impact sur le fonctionnement des portes et n'est pas déterminante pour la sécurité. Un défaut de fonctionnement de la protection anti-pincement a été constaté à 66 reprises, dont sept qui n'ont pas fonctionné. Tous ces défauts seront corrigés aussi rapidement que possible. Le contrôle spécial sera terminé le 28 août.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

enquêteMort d’un contrôleur CFF à Baden: le système anti-pincement des portes est bien à l’origine du drameMort d’un contrôleur CFF à Baden: le système anti-pincement des portes est bien à l’origine du drame

sécuritéMort d'un contrôleur CFF: 20 portes défectueuses découvertes, encore 250 wagons à analyserMort d'un contrôleur CFF: 20 portes défectueuses découvertes, encore 250 wagons à analyser

transport ferroviaireMort d’un contrôleur à Baden: les CFF découvrent 5 autres portes de wagon défectueusesMort d’un contrôleur à Baden: les CFF découvrent 5 autres portes de wagon défectueuses

Accident mortelCFF: le syndicat des trains exige le retrait du type de wagon impliqué dans la mort d'un contrôleurCFF: le syndicat des trains exige le retrait du type de wagon impliqué dans la mort d'un contrôleur

Top