19.03.2019, 12:08

Mobilité: les villes romandes sont insatisfaites de la situation en matière de transports

chargement
La situation des transports n'est pas perçu de la même manière dans les villes romandes et alémaniques.

Sondage Les habitants des villes de Fribourg, Lausanne et Nyon se disent insatisfaits de la situation en termes de mobilité, en particulier sur le plan du trafic. Les villes alémaniques de Berne, Saint-Gall et Zurich se montrent moins critiques.

Des villes de Suisse romande jugent insatisfaisante la situation en matière de transports, selon un sondage. En revanche, dans les villes alémaniques interrogées, plus de la moitié des habitants se disent plutôt satisfaits, voire très satisfaits de la situation.

Par rapport à leurs voisins alémaniques, les habitants de Fribourg et de Nyon sont majoritairement insatisfaits de la situation du trafic dans leur ville (54% et 52%). Les perturbations du trafic, le manque de places de stationnement et les nuisances sonores constituent les motifs principaux de mécontentement, a révélé mardi un sondage présenté par l'Union des villes suisses. Il a été réalisé auprès des villes de Bâle, Berne, Nyon, Fribourg, Lausanne, St-Gall et Zurich.

Pour les villes de Fribourg, Nyon et Lausanne, ce sont les perturbations du trafic qui sont considérées comme le principal problème (environ 60%). Les trois villes se sentent aussi plus affectées que la moyenne par les nuisances sonores. Mais, ce sont les habitants de Lausanne qui en souffrent le plus (55%).

Davantage de pistes cyclables

Même si 63% de la population interrogée est plutôt satisfaite de la situation en matière de transports, les sept villes sondées critiquent l'insuffisance du réseau cycliste. 84% des habitants interrogés est favorable à une hausse du trafic cycliste et piétonnier, ainsi qu'à une hausse des moyens alloués aux infrastructures cyclables.

A l'inverse, les villes souhaiteraient freiner les dépenses pour le développement des autoroutes, des grands axes et des places de stationnement.

Les transports publics ont la cote

Majoritairement, les habitants prennent les transports publics pour se déplacer en ville. En revanche, les Fribourgeois et les Nyonnais préfèrent se déplacer à pied. Et à Nyon, la voiture est très utilisée (30%), contrairement aux autres villes interrogées.

Ce sont surtout les coûts élevés des transports publics qui dissuadent certains habitants de prendre le bus, le tram ou le train. A Lausanne et à Fribourg, plus d'un tiers des sondés considère le prix des transports publics comme trop élevé.

Peu d'engouement pour le car-sharing

Seuls 10% des sondés des sept villes possèdent un abonnement à un service de car-sharing comme Mobility. Mais ils sont 18% à Zurich et à Berne. Ce chiffre plutôt élevé s'explique par le fait qu'il s'agit de deux villes avec un faible taux de possession de voiture. Le renoncement à un véhicule privé est donc compensé par un abonnement à un service de car-sharing.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

deux-rouesMobilité: les grandes villes suisses alémaniques veulent développer les rues cyclablesMobilité: les grandes villes suisses alémaniques veulent développer les rues cyclables

bon pour la santéMobilité: un site web pour encourager les enfants à se rendre à l'école en véloMobilité: un site web pour encourager les enfants à se rendre à l'école en vélo

ChangementMobilité: dès le 1er février, on pourra conduire une voiture manuelle avec un permis automatiqueMobilité: dès le 1er février, on pourra conduire une voiture manuelle avec un permis automatique

MobilitéMobilité: près d'une nouvelle voiture sur sept devrait rouler à l'énergie électrique en 2022Mobilité: près d'une nouvelle voiture sur sept devrait rouler à l'énergie électrique en 2022

Top