20.01.2020, 19:56

Maltraitance: hausse des cas de bébés secoués enregistrés à l’hôpital de Zurich et au CHUV

chargement
Dix cas de syndrome du bébé secoué ont été signalés et cinq ont été confirmés à Zurich.

Violences Une hausse inquiétante. C’est le constat effectué par l’hôpital de Zurich au sujet du nombre de cas de bébés secoués en 2019. Le CHUV à Lausanne signale également une augmentation.

Le nombre de signalements de maltraitance envers les enfants a augmenté en 2019 à l’hôpital pédiatrique de Zurich. Le service de protection de l’enfance et de conseil aux victimes constate une hausse «inquiétante» du nombre de bébés secoués. Un phénomène en revanche resté stable dans d’autres hôpitaux. Seul le CHUV signale une augmentation des cas de maltraitance.

En 2019, 544 cas de maltraitance ont été signalés, soit 16 de plus que l’année précédente, a indiqué lundi le service hospitalier pédiatrique de l’Université de Zurich. Le nombre de signalements est le deuxième plus élevé après 2017 (551).

Sur les 544 cas signalés, l’hôpital a pu confirmer 387 cas de maltraitance. Dans 128 cas, le doute subsiste. Dans 29 cas, les examens ont montré qu’il existait des symptômes médicaux et qu’il n’y avait pas eu de maltraitance.

 

Dix cas de syndrome du bébé secoué ont été signalés et cinq ont été confirmés. Il n’y en avait eu que deux en 2018. L’hôpital pédiatrique espère que cette hausse n’est qu’un «dérapage statistique» après de nombreuses années de baisse du nombre de cas à la suite du lancement d’une campagne en 1997.

Hausse des cas de maltraitance au CHUV

A Lausanne, le CHUV a également enregistré une hausse des cas de maltraitance infantile, avec plus de 600 cas pour 2019, contre 423 en 2017 et 501 en 2018.

«La question est toujours de savoir s’il y a plus de cas de maltraitance ou si la détection est plus efficace, grâce notamment à une meilleure formation des professionnels en contact avec ces familles», nuance toutefois le service de presse de l’établissement auprès de Keystone-ATS. Le nombre de bébés secoués est lui stable, avec un ou deux cas par année.

Les cas de maltraitance infantile, comme ceux de bébés secoués, sont stables également au Kinderspital de Berne et aux HUG de Genève. Les HUG comptabilisent un à trois cas de bébés secoués par an, le Kinderspital de Berne de zéro à trois.

Les cas de maltraitance se sont eux élevés à 277 en 2019 aux HUG, contre 278 l’année précédente. L’hôpital bernois n’était de son côté pas en mesure de donner les derniers chiffres.

Le Kinderspital de Bâle fait aussi état de chiffres stables concernant les bébés secoués, sans être en mesure de préciser leur nombre pour 2019, ni celui des cas de maltraitance.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ViolencesMaltraitance: en 2018, trois enfants sont morts en SuisseMaltraitance: en 2018, trois enfants sont morts en Suisse

préventionUne permanence nationale pour prévenir la maltraitance des seniorsUne permanence nationale pour prévenir la maltraitance des seniors

maltraitance infantileProtection de l'enfant: nouvelles obligations de dénoncer les maltraitances dès 2019Protection de l'enfant: nouvelles obligations de dénoncer les maltraitances dès 2019

Top