15.02.2019, 08:55

Lucerne: une amende pour un billet acheté sur l’application CFF deux minutes après le départ du train

chargement
Un homme, entré à la dernière seconde dans un InterRegio allant de Zurich à Lucerne, a pris une amende de 90 francs pour avoir acheté son billet sur l'app CFF deux minutes trop tard. (Illustration)

Transports publics Arrivé à la dernière minute, un Suisse allemand achète son billet sur l’application CFF deux minutes après le départ du train et écope d’une amende. Une règle commune aux entreprises des transports publics suisses, qui pourrait être adaptée selon la Stiftung für Konsumatenschutz.

Prendre son train à la dernière seconde et acheter son billet sur l’application CFF immédiatement après son départ amène à une amende de 90 francs. Et ce, même si le contrôleur passe des dizaines de minutes plus tard, explique un article du Blick jeudi.

Deux minutes après le départ du train

Cela s’est produit la semaine dernière dans un InterRegio allant de Zurich à Lucerne, raconte le quotidien alémanique. Peu avant le dernier arrêt, le contrôleur vérifie les billets de trois hommes qui avaient dû courir pour prendre le train à Zurich. L’un d’entre eux montre sur son smartphone la facture de son billet, qu’il a payé une demi-heure plus tôt, deux minutes après le départ du train.

Selon zentralplus, le magazine en ligne de Lucerne et Zoug, l’homme a alors refusé de payer son amende. Le contrôleur se conforme au règlement et appelle la police, qui interroge le «coupable» après son arrivée à Lucerne.

Il faut prévoir une durée de tolérance de cinq minutes.
Josianne Walpen, responsable de la mobilité à la SFK

«Cet incident est absurde, il est totalement incompréhensible et dissuasif pour les voyageurs», réagit au Blick Josianne Walpen, responsable de la mobilité auprès de la Stiftung für Konsumatenschutz (SFK), l’équivalent alémanique de la Fédération romande des consommateurs. «Ce cas montre qu’il faut, en particulier pour les trajets longue distance, prévoir par exemple une durée de tolérance de cinq minutes pour soulager les voyageurs et les contrôleurs.»

 

 

Une règle commune aux transports publics suisses

De leur côté, les CFF ont expliqué au Blick qu’il s’agit d’une règle qui s’applique non seulement à eux, mais aussi à toutes les entreprises de transport qui exercent leurs activités dans le cadre de CH-Direct, l’organisation tarifaire nationale des transports publics. Aucun chiffre n’est donné sur le nombre de personnes touchées par ce strict respect du règlement.

Le porte-parole de CH-Direct «ne voit pas la nécessité d’ajuster la réglementation», mais explique travailler sur de nouvelles fonctionnalités numériques, comme la simple activation de l’application pour disposer d’un titre de transport valable.

Il est néanmoins possible d’activer la fonction EasyRide, instaurée en octobre dernier sur l’application CFF Preview. 

A lire aussi : CFF: plus besoin de billet, les voyages peuvent désormais être facturés automatiquement

Elle permet de voyager sans billet et de se voir facturer le trajet automatiquement, une fois qu’ils sont terminés.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PonctualitéCFF: près d’un train Intercity sur six est en retard selon la plateforme web "Pünktlichkeit"CFF: près d’un train Intercity sur six est en retard selon la plateforme web "Pünktlichkeit"

Trafic ferroviaire: l'ATE constate une diminution de l'offre en billets dégriffés, les CFF démententTrafic ferroviaire: l'ATE constate une diminution de l'offre en billets dégriffés, les CFF démentent

Bien planquéUn petit jeu vidéo est caché dans l’application des CFF… qui n’étaient pas au courantUn petit jeu vidéo est caché dans l’application des CFF… qui n’étaient pas au courant

Top