20.12.2019, 13:20

Les 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaine

chargement
Suisses, internationales ou sportives. Voilà les infos ont marqué l'actualité de la semaine.

En résumé Chaque semaine, nous retenons pour vous cinq infos qu’il ne fallait pas louper, en Suisse et dans le monde. On revient avec vous sur le départ du télescope suisse CHEOPS dans l’espace, le feu vert à l’achat d’avions de combat, l’arrêt de la centrale de Mühleberg, le podium de Holdener et le procès en destitution de Trump.

Le télescope suisse CHEOPS a quitté la terre

Le télescope spatial suisse CHEOPS a été placé en orbite comme prévu mercredi vers 12h20. Soit deux heures et 25 minutes environ après le lancement de la fusée Soyouz de Kourou, en Guyane française.

Les deux manœuvres requises se sont déroulées sans anicroche, selon des images et animations retransmises en direct par Arianespace. La séparation du lanceur a été accueillie par des applaudissements nourris de l’équipe CHEOPS à Kourou.

Interrogé par Keystone-ATS, le Prix Nobel de physique 2019 Didier Queloz, présent sur place, s’est montré ravi du succès de l’opération. Des premiers tests doivent suivre pour voir si le satellite réagit. Ce n’est qu’à ce moment-là que les responsables de la mission pourront pousser un ouf de soulagement. Suivra une phase de tests de plusieurs mois.

 

Feu vert à l’achat de nouveaux avions de combat

La Suisse pourra acheter de nouveaux avions de combat. Les Chambres fédérales se sont entendues jeudi sur la question des affaires compensatoires. Suivant les Etats, le Conseil national a accepté jeudi par 122 voix contre 66 la proposition de la conférence de conciliation.

Les deux Chambres ont accepté l’enveloppe de six milliards de francs pour l’achat de nouveaux avions de combat. Pour les parlementaires, il s’agit avant tout de la sécurité de la stabilité de la Suisse et pour cela l’armée doit pouvoir assurer une police aérienne. Sans renouvellement des avions de combat, la Suisse ne pourra plus défendre son espace aérien à partir de 2030.

 

La centrale de Mühleberg s’est arrêtée

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a vécu. L'installation a été définitivement arrêtée vendredi à 12h30 après 47 ans d'activité. Les travaux de démantèlement dureront 15 ans. Cette opération est une première en Suisse.

Un collaborateur du groupe BKW a appuyé simultanément sur deux boutons dans la salle des commandes. La réaction en chaîne nucléaire s'est arrêtée après environ 3 secondes, entraînant ainsi la désactivation du réacteur. L'une des plus veilles centrales nucléaires au monde est désormais hors service.

Mühleberg couvrait 5% du besoin national d'électricité. Cette baisse de l'injection dans le réseau est compensée par des importations ou une hausse de production des centrales électriques.

 

Premier podium en géant pour Holdener

Wendy Holdener a trouvé le meilleur moyen d’effacer sa grande déception du slalom parallèle de St-Moritz. La Schwytzoise s’est offert mardi son tout premier podium dans un géant de Coupe du monde, terminant troisième d’une course remportée par l’Italienne Federica Brignone.

Seulement vingtième dimanche dans les Grisons, la slalomeuse a réalisé ce qu’elle avait si peu souvent réussi à faire dans la discipline: enchaîner deux très bonnes manches. Holdener avait jusqu’à présent pour meilleur résultat en géant deux quatrièmes places, en janvier 2018 à Kranjska Gora et en février dernier à Maribor.

La Schwytzoise n’a cependant pas pu se battre pour la victoire, étant reléguée à 44 centièmes de Brignone, laquelle a signé son onzième succès en Coupe du monde, le sixième en géant.

 

Donald Trump visé par un procès en destitution

Donald Trump a été renvoyé mercredi en procès dans le cadre d’une procédure de destitution. Il devient ainsi le troisième président de l’histoire des Etats-Unis à subir ce sort. L’ex-homme d’affaires a immédiatement dénoncé la «haine» des démocrates.

La Chambre des représentants, dominée par les démocrates, s’est prononcée en faveur de l’«impeachment» du milliardaire républicain de 73 ans à l’issue d’un débat acrimonieux entre deux camps aux vues irréconciliables reflétant les profondes divisions de l’Amérique. Il appartiendra désormais au Sénat de juger Donald Trump, sans doute en janvier. Les républicains, qui contrôlent la chambre haute, ont déjà prévenu qu’ils avaient la ferme intention d’acquitter leur président.

Le 45e président des Etats-Unis, qui entend briguer un deuxième mandat en novembre 2020, était visé par deux articles de mise en accusation – abus de pouvoir, parce qu’il a demandé à l’Ukraine d’enquêter sur un de ses rivaux potentiels à la présidentielle et entrave à la bonne marche du Congrès, en raison de son refus de participer à l’enquête en destitution le visant.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

On résumeLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaineLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaine

On résumeLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaineLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaine

CondenséLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaineLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaine

Top