18.08.2014, 13:19

Le TF maintient le droit aux allocations maternité pendant une mesure d'intégration

chargement
Le procès se déroulera devant un juge unique, dont la décision est attendue pour vendredi soir.

Tribunal fédéral Le Tribunal fédéral a décrété que les femmes bénéficiant d'une mesure d'intégration professionnelle ont droit aux allocations maternités dans certains cas.

Les jeunes mères bénéficiant d'une mesure d'intégration professionnelle cantonale après une période de chômage ne peuvent être systématiquement exclues du droit aux allocations de maternité. Le Tribunal fédéral (TF) a débouté la Caisse neuchâteloise de compensation.

Celle-ci s'était opposée au versement d'une allocation pour perte de gain en faveur d'une jeune femme qui avait accouché le 6 mars 2013. Le même jour, elle avait signé un contrat de travail comme vendeuse dans le cadre de mesures d'intégration professionnelle pour chômeurs et chômeuses en fin de droit.

En raison de la naissance, elle n'avait pas pu commencer son activité et avait demandé à bénéficier du droit aux allocations de maternité. Avec l'appui de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS), la caisse cantonale de chômage avait refusé de lui reconnaître un droit aux allocations de maternité.

Elle soutenait que la rémunération versée à la jeune mère par l'Office des emplois temporaires devait être assimilée aux indemnités journalières de l'assurance-chômage. Or celles-ci ne donnent pas droit à de telles allocations.

Solution pragmatique

Dans un arrêt diffusé lundi, le TF défend une solution plus pragmatique. Avant de décider si une jeune femme bénéficiant d'une mesure de réinsertion cantonale a droit aux allocations de maternité, il importe de déterminer s'il est prévu qu'elle fournisse réellement une prestation de travail.

Si tel est le cas, la jeune femme peut prétendre aux allocations. Sur ce point, le TF souligne qu'il y a une différence avec un cas genevois jugé il y a quelques années. Ce cas concernait une jeune femme qui bénéficiait elle aussi d'un contrat d'emploi temporaire après avoir épuisé son droit au chômage. L'Etat de Genève ne lui avait cependant attribué aucun emploi.

En l'espèce, la prestation de travail n'a pas été illusoire. La jeune Neuchâteloise avait déposé une demande pour un emploi temporaire bien avant la naissance. Elle avait exercé son occupation de vendeuse à 60% trois mois après l'accouchement jusqu'à fin août 2013.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
directCoronavirus: amende de  près de 11'800 francs en cas de non-respect de la quarantaine en AngleterreCoronavirus: amende de  près de 11'800 francs en cas de non-respect de la quarantaine en Angleterre

litigeCoup de feu à Bossonens (FR): pas de blesséCoup de feu à Bossonens (FR): pas de blessé

JOURNAUXRevue de presse: vacciner les enfants contre la grippe, détectives pour traquer les abus dans le chômage partiel, UBS en mode rachat,… les titres de ce dimancheRevue de presse: vacciner les enfants contre la grippe, détectives pour traquer les abus dans le chômage partiel, UBS en mode rachat,… les titres de ce dimanche

Revue de presse dominicale

Le coronavirus fait encore les gros titres de la presse dominicale. Les constructions illégales à Verbier et des...

  20.09.2020 08:32

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 19 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 19 septembre

DrameJura: un piéton mortellement heurté par un véloJura: un piéton mortellement heurté par un vélo

Top