21.04.2018, 14:56

Le PDC lance une initiative populaire pour freiner les coûts de la santé

chargement
Les 274 délégués démocrates-chrétiens ont soutenu le texte d'initiative à l'unanimité.

Assemblée du PDC Réunis samedi à Cham, dans le canton de Zoug, les délégués du PDC ont lancé une initiative populaire pour freiner les dépenses en la matière. La récolte de signatures commencera en automne.

Le PDC fait des coûts de la santé un thème électoral en vue des Fédérales de 2019. Ses délégués ont approuvé samedi le lancement d'une initiative populaire destinée à introduire un frein aux dépenses en la matière. La récolte de signatures commencera en automne.

Les 274 délégués démocrates-chrétiens réunis à Cham (ZG) ont soutenu le texte d'initiative à l'unanimité. "Nous sommes le seul et unique parti bourgeois qui s'occupe réellement du plus grand sujet de préoccupation des Suisses, et le seul qui livre une proposition utilisable qui prend le problème à sa source", a souligné le président du PDC Gerhard Pfister devant l'assemblée.

L'initiative populaire du PDC exige que la Confédération et les cantons prennent des mesures incitatives contraignantes lorsque l'augmentation des coûts moyens annuels par personne assurée dans l'assurance maladie obligatoire est supérieure d'un cinquième à l'évolution des salaires nominaux. Si besoin, ces mesures doivent aussi comprendre des sanctions.

But de l'opération: faire évoluer l'augmentation des coûts à la charge des assurés proportionnellement à leur salaire moyen et à l'économie. "C'est une solution qui laisse le marché décider aussi longtemps qu'il ne produit pas de distorsion. Nous reprenons le modèle éprouvé du frein à l'endettement", a rappelé Gerhard Pfister.

Contre une médecine à deux vitesses

Aux libéraux-radicaux qui accusent le PDC d'enfoncer des portes ouvertes et de se donner seulement bonne conscience à travers cette initiative, le Zougois a répliqué: "une famille de quatre personnes qui paie aujourd’hui près de 15'000 francs par année de primes maladie appréciera la manière dont le PLR écoute la population."

Le conseiller national a aussi accusé le PS de faire de fausses promesses au peuple dans ses propositions: "il fait miroiter aux assurés que la hausse effrénée des coûts peut être stoppée simplement avec des primes fixes." Sans mesures de frein, le système aboutira à une médecine à deux vitesses, soit la franchise à 10'000 francs, dont le PDC ne veut pas, a mis en garde Gerhard Pfister.

 

Lire aussi: PDC: Charles Juillard succède à Yannick Buttet à la vice-présidence

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Primes maladiesCoûts de la santé: le Conseil fédéral propose 38 mesures pour freiner la hausseCoûts de la santé: le Conseil fédéral propose 38 mesures pour freiner la hausse

PolitiqueVers des essais pilote sur le terrain pour réduire les coûts de la santéVers des essais pilote sur le terrain pour réduire les coûts de la santé

mesuresLe PDC propose ses remèdes pour endiguer les coûts de la santéLe PDC propose ses remèdes pour endiguer les coûts de la santé

Top