14.08.2019, 11:45

Le casting dérangeant de Milka, la loi sur les cochons d’Inde ou l’orage de Chamoson… l’actu suisse vue du reste du monde

chargement
Chaque semaine, nous parcourons les médias du monde pour voir ce que nos confrères ont retenu de l'actualité suisse.

Revue de presse Les médias internationaux se sont intéressés à la Suisse cette semaine. Au menu, on découvre qu’un casting de Milka a dérangé les internautes, que la loi sur les cochons d’Inde dans notre pays interpelle et que l’orage de Chamoson a fait le tour du monde.

Comme chaque semaine, on fait un petit tour d’horizon des médias étrangers pour découvrir ce qui a retenu leur attention dans l’actualité de notre pays.

Milka bannit les enfants roux de ses publicités

La marque allemande d’origine suisse Milka a provoqué la colère de nombreux internautes la semaine dernière, et cela n’a pas échappé à plusieurs médias du monde entier, comme le New York Post. En cause: un appel à candidatures pour un spot publicitaire.

 

 

La marque de chocolat fondée en Suisse en 1901 et désormais installée en Allemagne, qui a publié un message en ligne, recherchait une enfant «belle et angélique». D’autres critères étaient évoqués, mais ce qui a choqué le plus les lecteurs, c’est que l’annonce spécifiait que les enfants roux ou en surpoids n’étaient pas acceptés.

 

 

Selon le quotidien britannique The Sun, il était également écrit que la candidate «doit être douce et innocente. Toujours une petite fille» et qu’elle ne devait pas avoir commencé sa puberté. Ces propos ont choqué les internautes qui ont dénoncé une objectivation des femmes dès la naissance.

Mondelēz International, la société propriétaire de Milka, a présenté ses excuses et a assuré que cette annonce, publiée par une agence de casting, ne correspondait pas à ses valeurs.

 

Pas de cochon d’Inde solitaire en Suisse

Dans notre pays, il est interdit de détenir des cochons d’Inde seuls. Il faut au moins en avoir deux, pour qu’ils se tiennent compagnie. Cela fait plus de dix ans que cette loi est en vigueur, mais allez savoir pourquoi, plusieurs médias se sont intéressés à cette particularité helvétique ces derniers jours.

Parmi eux, le quotidien italien La Stampa, qui cite les informations fournies par l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires: «Les cochons d’Inde sont des animaux très sociaux et ne peuvent pas être gardés seuls».

 

 

Une réglementation qui étonne dans nos pays voisins, où il est tout à fait permis de n’avoir qu’un seul de ces rongeurs. «Même les plus amoureux des animaux pourraient être surpris par la législation suisse qui dicte qu’il est illégal de posséder un seul cobaye», écrit le site britannique du Mirror. «Il existe même des entreprises qui, lors du décès de l’un de vos deux cochons d’Inde, vous prêtent un rongeur pour tenir compagnie à celui qui reste, jusqu’à sa mort.» 

Cette loi suscite en tous les cas l’admiration des Britanniques: «Switzerland, we’re seriously impressed!», conclut Mirror.

 

La lave torrentielle de Chamoson fait parler d’elle

Dimanche dernier, au cours d’un violent orage, une lave torrentielle a emporté deux véhicules à Chamoson, causant la disparition de deux personnes. Cet événement impressionnant, mais aussi dramatique, a fait bien évidemment le tour de la presse suisse, mais il a aussi capté l’attention des médias étrangers.

 

 

Certains sites, comme celui de Sky News ou de CBS Miami, ont uniquement publié les images du torrent en furie. «Effrayant: regardez le moment où une coulée de boue s’écrase dans un pont à Chamoson, en Suisse. Les fortes pluies dans les Alpes suisses ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dans la région», légende tout de même CBS Miami. 

 

 

 

D’autres journaux ont relayé la disparition de l’homme de 37 ans et de la fillette de 6 ans, à l’exemple de The Independent: «Un homme et une fille de six ans sont portés disparus après que leur voiture a été emportée par un torrent de boue dans le sud-ouest de la Suisse», explique le quotidien britannique, rejoint par le média mexicain El Heraldo: «La police du Valais, dans le sud du pays, a déclaré qu’elle n’avait aucun espoir de retrouver en vie l’homme de 37 ans et la fillette de 6 ans.»

 

Le barrage d’Emosson sur TF1

Le barrage d’Emosson a eu droit à quelques minutes de gloire jeudi dernier. Il est carrément passé dans le 13h de TF1. Le téléjournal, qui s’est intéressé au patrimoine des Alpes pendant une semaine, a consacré un petit reportage au site valaisan, mettant en avant un «édifice majestueux» et un paysage naturel qu’on peut admirer depuis le train panoramique et le funiculaire.

 

«Construit en 1975, le barrage d’Emosson attire chaque année près de 300 000 visiteurs», précise le média français sur son site. Les images diffusées dans le téléjournal montrent un cadre magnifique, décrit par les promeneurs qui s’en mettent plein les yeux. La construction de l’édifice est également évoquée, laquelle avait nécessité le déplacement de la frontière franco-suisse.

 
 
Vallée du Trient – Vallorcine

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Revue de presseUn Helvète héroïque, une cabane éphémère et l’inondation de Zermatt… l’actu suisse vue du reste du mondeUn Helvète héroïque, une cabane éphémère et l’inondation de Zermatt… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseLa frayeur d’un parapentiste, une maison pour un franc et la Fête des vignerons, l’actu suisse vue du reste du mondeLa frayeur d’un parapentiste, une maison pour un franc et la Fête des vignerons, l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseCrash d’une Batmobile, pont Morandi, vélo électrique ou Federer le "Martien"… l’actu suisse vue du reste du mondeCrash d’une Batmobile, pont Morandi, vélo électrique ou Federer le "Martien"… l’actu suisse vue du reste du monde

Top