26.10.2016, 18:19

L'Université de Lausanne met en place une plate-forme de recherche sur le sport

chargement
Une plate-forme visant à promouvoir la recherche sur le sport a été lancée par l'UNIL.

Sport L'Université de Lausanne a inauguré une nouvelle plate-forme de recherche sur le sport. Elle entend ainsi créer des conditions favorables à l'émulation de nouvelles compétences de recherche.

Une plate-forme de recherche sur le sport a été inaugurée mercredi à l'Université de Lausanne (UNIL). Elle met en réseau plus de 120 chercheurs intéressés par le domaine et provenant de sept facultés.

Par son activité, la plate-forme entend valoriser de nouvelles compétences de recherche sur la thématique du sport-santé en créant les conditions favorables à l'émulation des chercheurs. Elle veut aussi positionner l'UNIL comme un centre académique de référence en la matière, selon son site internet.

Douze domaines de recherche sont impliqués. Parmi eux, le dopage, la gouvernance et management du sport, le droit, l'entraînement et la performance, la médecine du sport, l'histoire, la philosophie, la biologie de l'exercice ou encore l'olympisme et la mondialisation du sport.

Pluridisciplinarité

L'ambition de la plate-forme est de travailler de manière interdisciplinaire, a déclaré à l'ats le responsable de la plate-forme Emmanuel Bayle. "En Suisse, l'idée de rassembler des chercheurs de diverses facultés autour de l'Institut des sciences du sport (ISSUL) pour qu'ils travaillent sur le sport est une première à ma connaissance", souligne le professeur en gestion du sport à l'Institut des sciences du sport (ISSUL) et à la Faculté des sciences politiques et sociales (SSP).

Si l'on est capable d'aborder des questions sur plusieurs fronts, on a plus de chances de réussir. En ce qui concerne le dopage par exemple, il est intéressant de travailler non seulement sur une analyse biologique, mais également sur les plans forensiques, juridiques ou encore de gouvernance. Ces regards croisés permettront de renforcer la lutte contre le phénomène, illustre-t-il.

Outre cinquante chercheurs venant spécifiquement de l'ISSUL, de nombreux domaines sont représentés: sociologie, droit, médecine, sciences criminelles, histoire et même histoire des religions, à l'exception des aspects plus technologiques traités à l'EPFL.

JO 2020

Lausanne, à la fois capitale olympique et capitale mondiale de l'administration du sport, est forcément un endroit idéal pour les chercheurs, relève le professeur.

 

"C'est une chance formidable d'y travailler, tout en gardant une distance nécessairement critique et scientifique, ce qui est aussi un enjeu. Il faut être capable de garder un point de vue objectif sur ce qui s'y passe", relève le responsable.

La plate-forme va d'ailleurs travailler en collaboration avec l'UNIL et l'EPFL sur les Jeux olympiques de la jeunesse 2020. L'idée est d'impliquer les étudiants dans l'événement. Des projets en partenariat sont également prévus avec le comité d'organisation.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Prix NobelLe prix Nobel de Physique attribué à trois Britanniques pour leur recherche sur la matièreLe prix Nobel de Physique attribué à trois Britanniques pour leur recherche sur la matière

MédecinePrix Nobel de médecine décerné à un biologiste pour ses recherches sur les réactions des cellulesPrix Nobel de médecine décerné à un biologiste pour ses recherches sur les réactions des cellules

Le prix Nobel de médecine 2016 est...

Le prix Nobel de médecine a été attribué lundi au biologiste japonais Yoshinori Ohsumi. Il a été récompensé pour ses...

  03.10.2016 11:59

mise en gardeEn délocalisant les usines de production à l'étranger, on met en danger, à terme, la recherche suisseEn délocalisant les usines de production à l'étranger, on met en danger, à terme, la recherche suisse

Top