23.07.2020, 00:01
Lecture: 7min

L'UDC veut une application plus ferme de l'initiative pour le renvoi des criminels étrangers

Premium
chargement
Adrian Amstuz, hier à Berne, lors de la conférence de presse de l’UDC. Le parti de la droite se montre actif sur beaucoup de terrains cet été.

IMMIGRATION L’UDC menace de lancer une initiative pour faire appliquer la loi prévoyant le renvoi de criminels étrangers. Le parti agrarien estime en effet que la volonté du peuple n'a pas été respectée par les autorités fédérales. Il entend aussi faire biffer une clause d'exclusion de renvoi.

«Ce que nous craignions est officiel: l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers n’est pas appliquée», souligne le communiqué dans lequel l’UDC s’insurge d’un «piétinement» de la volonté populaire. Après le lancement de la campagne pour son initiative dite «pour une immigration modérée», un soutien inofficiel à des référendums contre la rente-pont et contre l’application SwissCovid, le parti omniprésent en période estivale poursuit sa croisade contre un «recours abusif à la clause pour les cas de rigueur». Réunis en conférence de presse à Berne hier,...

À lire aussi...

Télécommunications: feu vert pour le rachat de Sunrise par Liberty GlobalTélécommunications: feu vert pour le rachat de Sunrise par Liberty Global

FinancesCoronavirus: le Conseil national débat des crédits cautionnésCoronavirus: le Conseil national débat des crédits cautionnés

PandémieCoronavirus: pour Alain Berset, il faut une approche différenciée en fonction des régionsCoronavirus: pour Alain Berset, il faut une approche différenciée en fonction des régions

live
En directCoronavirus: la France reconfinée à partir de vendrediCoronavirus: la France reconfinée à partir de vendredi

ParlementCoronavirus: le Conseil national consent à donner un coup de pouce aux petites et moyennes entreprisesCoronavirus: le Conseil national consent à donner un coup de pouce aux petites et moyennes entreprises

Top