L’acte de contrition de la RTS

chargement

MÉDIAS À la suite de trois rapports d’experts sur le harcèlement à la RTS, deux cadres sont sanctionnés, et deux autres quittent leurs fonctions. Darius Rochebin n’a pas commis d’infraction pénale.

Par xavier lambiel
 17.04.2021, 00:01
Lecture: 7min
Premium
Gilles Marchand (à g.), alors directeur de la RTS, et son présentateur vedette Darius Rochebin en 2005.

Face aux caméras de ses studios de Berne, le président du Conseil d’administration Jean-Michel Cina exprime «ses profonds regrets» aux victimes de harcèlement. À sa suite, le directeur de la SSR Gilles Marchand bat sa coulpe: «Nous avons commis des erreurs si nos outils n’ont pas été utilisés par ceux qui souffraient.»

Ces excuses tranchent avec l’information...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Suisse compte 1442 nouveaux cas pour 24'926 tests, 5 morts et 34 hospitalisationsCoronavirus: la Suisse compte 1442 nouveaux cas pour 24'926 tests, 5 morts et 34 hospitalisations

AutoriséLa Suisse financera directement les chercheurs d’Horizon EuropeLa Suisse financera directement les chercheurs d’Horizon Europe

interactifUne carte des couleurs pour des balades en Suisse au gré des teintes automnalesUne carte des couleurs pour des balades en Suisse au gré des teintes automnales

Mise en gardeAchats d’aliments sur le web: des informations fiables manquent trop souventAchats d’aliments sur le web: des informations fiables manquent trop souvent

En consultationVoile intégral: se dissimuler le visage dans l’espace public sera bientôt puni d’une amende, sauf exceptionsVoile intégral: se dissimuler le visage dans l’espace public sera bientôt puni d’une amende, sauf exceptions

Top