L’accès aux pistes des Alpes vaudoises pourra être limité. Rien de tel prévu en Valais

chargement

Coronavirus Afin d’éviter les longues files d’attente les jours d’affluence, les remontées mécaniques des Alpes vaudoises ne vendront plus de billets en caisse. En Valais, on mise pour l’heure sur la vente en ligne des forfaits.

  21.01.2021, 14:05
Le but est d'éviter la formation de longues files comme ici à Saint-George.

Les remontées mécaniques des Alpes vaudoises se réservent le droit de ne plus vendre de billets en caisse. Objectif: éviter une trop grande affluence qui compromettrait les directives sanitaires liées au Covid-19.

«Les jours où le nombre de clients est très élevé, la vente de billets en caisse peut être interrompue sans annonce préalable», annonce jeudi l’Association des remontées mécaniques des Alpes vaudoises (ARMAV). La mesure sera en vigueur dès samedi 30 janvier et jusqu’à nouvel avis.

C’est l’afflux massif de skieurs le week-end dernier qui a incité l’ARMAV à prendre cette décision, indique son président Christian Dubois, interrogé par Keystone-ATS. Il relève que cette mesure a été décidée par l’association elle-même, sans pression des autorités cantonales. «L’EMCC (l’Etat-major cantonal de conduite) appuie cette initiative», précise-t-il.

Abonnements pas concernés

Egalement directeur de Télé-Villars-Gryon-Diablerets, M. Dubois explique qu’il a défini des chiffres de fréquentation qui, en cas de dépassement, occasionneraient la fermeture des caisses. Il ne souhaite toutefois pas les communiquer publiquement pour ne pas créer de «confusion» chez les skieurs. Ceux-ci sont encouragés à réserver leur billet en ligne avant de se déplacer.

A noter que l’accès aux pistes restera illimité pour les personnes qui bénéficient d’un abonnement annuel ou saisonnier ainsi que pour les clients des hôtels et tous les résidents des stations.

L’avis de

Pierre Mathey, directeur de l’association des Remontées mécaniques valaisannes (RMV)

«La typologie des remontées mécaniques vaudoises et valaisannes n’est pas comparable.»

Le directeur de l’association des RMV ne craint pas que le problème se déplace dans les stations valaisannes. © Sedrik Nemeth

De telles mesures sont-elles en discussion au sein des RMV?

Ce n’est pas le cas pour trois raisons. Premièrement, le Valais a 45 stations de ski, toutes ouvertes actuellement. L’afflux de skieurs est donc bien plus dilué que dans le canton de Vaud. Ensuite, nous remarquons que cet hiver la fréquentation globale se situe déjà autour de 60 à 70% de la capacité maximale des stations. Enfin, nous n’avons remarqué que deux situations problématiques de ce genre en Valais le week-end dernier. 

Justement, comment faire pour éviter un afflux massif, comme ce fut le cas à Anzère le week-end dernier?

Cela demande une grande anticipation. Il faut renforcer la vente des forfaits en ligne pour avoir une prévision du nombre de skieurs sur le domaine. Certaines stations ont même décidé de ne pas vendre de forfaits journaliers le jour J pour mieux gérer le flux des skieurs.

Est-ce que les mesures prises dans le canton de Vaud risquent de repousser des skieurs en Valais et de déplacer le problème?

Je ne pense pas. La topologie des remontées mécaniques vaudoises et valaisannes n’est pas comparable. En Valais, il y a souvent des installations à haut débit à l’entrée des domaines skiables, ce qui n’est pas le cas dans les Alpes vaudoises. Anzère a probablement souffert de n’avoir qu’une télécabine pour accéder au domaine. La station met tout en œuvre pour garantir un service de qualité et prend des mesures pour éviter au maximum les files d’attente prolongées.

Sophie Dorsaz

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: des stations commencent à fermer une partie de leur domaine skiable pour économiserCoronavirus: des stations commencent à fermer une partie de leur domaine skiable pour économiser

MoroseTourisme: sombre bilan pour les stations suisses en fin d’annéeTourisme: sombre bilan pour les stations suisses en fin d’année

Sombre bilan pour les stations suisses

Le manque de touristes étrangers pèse sur les retombées financières des stations de sports d’hiver suisses. Selon les...

  05.01.2021 14:12

time-outCovid-19: le ski a droit à une impunité que d’autres sports de plein air n’ont pasCovid-19: le ski a droit à une impunité que d’autres sports de plein air n’ont pas

EpidémieCoronavirus: les domaines skiables ne sont pas intouchables, ils pourraient fermer en cas de nécessitéCoronavirus: les domaines skiables ne sont pas intouchables, ils pourraient fermer en cas de nécessité

Top