29.08.2018, 10:54

JO d'hiver: "Pas de candidature suisse pour 2030", selon Jürg Stahl

chargement
Aujourd'hui, soyons réalistes, rien ne plaide en faveur d'un tel dossier, a déclaré Jürg Stahl à la presse.

Olympisme Après l'échec de Sion 2026, la Suisse ne présenterait pas de candidature pour l'organisation des JO d'hiver de 2030, a déclaré mercredi le président de Swiss Olympic.

Jürg Stahl a affirmé mercredi matin que la Suisse ne présenterait pas de candidature pour l'organisation des JO d'hiver de 2030. Après l'échec de Sion-2026, le président de Swiss Olympic veut attendre que les conditions cadres soient réunies, a-t-il expliqué aux médias (photo Keystone ci-desous).

Pour une éventuelle 51e candidature nationale, Jürg Stahl estime que "des conditions doivent être remplies". Il invite les intéressés à patienter. "Il est clair que nous ne présenterons pas de candidature pour 2030, aujourd'hui, soyons réalistes, rien ne plaide en faveur d'un tel dossier. Il faut tout d'abord développer une stratégie, calmement. Je ne dis pas 'never in Switzerland', mais je dis 'pas en 2030'."

 

 

Peur des coûts

Si le rapport final de l'échec de la candidature de Sion ne sera remis qu'à la fin de l'année, les dirigeants du sport suisse ont déjà, semble-t-il, conclu que la principale cause du non dans les urnes a été la peur suscitée par les coûts financiers. Et ce même si les Jeux de 2026 devront répondre à l'Agenda-2020 du Comité international olympique, une batterie de mesures visant à diminuer drastiquement les coûts d'organisation.

Pour Swiss Olympic, il faut donc désormais attendre le bilan des premiers JO d'hiver labélisés "Agenda-2020" pour, peut-être un jour, repartir en campagne. "C'est une certitude, pour présenter à nouveau une candidature, des conditions devront être remplies", poursuit le conseiller national zurichois, avant de définir des critères plus précis.

"Il faudra que les Jeux olympiques de la jeunesse 2020 à Lausanne et les Universiades de 2021 à Lucerne soient un succès tant sur le plan de l'accueil des manifestations que sur le plan financier. Il faudra aussi que les Jeux de 2026 soient organisés, selon l'Agenda-2020, dans un pays comparable à la Suisse et qu'ils soient également un succès."

Sans doute pas pour 2034 non plus

Même si Jürg Stahl n'a pas voulu le confirmer officiellement, il est même fort peu probable qu'une candidature suisse soit lancée pour les joutes de 2034, qui seront attribuées en 2027, soit un an seulement après les JO de 2026. Compte tenu des délais, il faudra initier le projet avant d'avoir pu dresser un bilan des premiers Jeux d'hiver estampillés "Agenda-2020".

Mais Swiss Olympic ne désespère pas et s'appuie sur les récents succès obtenus dans bon nombre de disciplines, d'hiver (notamment les 15 médailles de Pyeongchang) comme d'été (aux Européens de Berlin et Glasgow). "Nous avons un savoir-faire dans l'organisation de grandes compétitions internationales, insiste Jürg Stahl. Nous allons continuer de développer cette expérience pour mieux l'intégrer à notre stratégie globale future."

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueSion 2026: débat musclé au parlement vaudois sur les coûts des Jeux olympiquesSion 2026: débat musclé au parlement vaudois sur les coûts des Jeux olympiques

Top