12.06.2018, 15:41

Formation: les jeunes privilégient l'apprentissage après l'école obligatoire

chargement
Il reste des places à pourvoir dans le secteur de la construction.

Formation L'apprentissage a la cote auprès des jeunes Suisses. Selon une enquête du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI), ils sont plus de 50% à opter pour une formation professionnelle.

Les jeunes Suisses s'intéressent en majorité à suivre une formation professionnelle à la fin de leur scolarité obligatoire. Près d'un tiers veulent faire une maturité, selon des données collectées pour la première fois sur les choix des jeunes en matière de formation.

A la demande du du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), l'Institut gfs.bern a collecté des données sur les décisions en matière de formation après la scolarité obligatoire pour réaliser un "baromètre des transitions". A la date 15 avril, près de 84'000 jeunes de 14 à 16 se trouvaient face au choix d'une voie de formation, précise mardi le SEFRI dans un communiqué.

 

Parmi ces jeunes, 59% d'entre eux savaient déjà quelle voie ils allaient suivre suite à leur scolarité obligatoire ou avaient déjà reçu une réponse positive pour leur future formation. Après extrapolation des résultats, le SEFRI estime que 45'000 jeunes (53%) s’intéressaient à une formation professionnelle initiale, 26'500 (31%) à une école de maturité et 14'000 (16%) à une offre transitoire ou à une autre solution intermédiaire.

En savoir plus : Le communiqué du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI)

Places encore vacantes dans la vente, l'éducation ou la construction

Les données collectées par le SEFRI dressent également un état des lieux des places d'apprentissage en Suisse. Au 15 avril, les entreprises proposaient environ 91'500 places pour les apprentis, dont 70% avaient déjà été attribuées.

Les places d'apprentissage dans l'agriculture, les services financiers et assurances, la santé et les activités sociales étaient déjà presque toutes prises. Au contraire, il restait des places, dans la vente, l'éducation, la communication et la construction.

Le baromètre des transitions, qui remplace le baromètre des places d'apprentissage, paraîtra deux fois par année. Les jours de référence sont fixés au 15 avril et au 31 août, précise le SEFRI. Pour ce premier relevé, 3075 jeunes de 14 à 16 ans ont été interrogés par écrit et 4048 entreprises ont participé à l’enquête.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FormationFormation: les vendeurs de kebab n'auront pas leur propre filière d'apprentissageFormation: les vendeurs de kebab n'auront pas leur propre filière d'apprentissage

FormationFormation: les femmes, les Suisses et les milieux éduqués réussissent mieux leurs étudesFormation: les femmes, les Suisses et les milieux éduqués réussissent mieux leurs études

FormationFormation: les enfants d'immigrés échouent plus souvent que les Suisses après l'école obligatoireFormation: les enfants d'immigrés échouent plus souvent que les Suisses après l'école obligatoire

Top