05.07.2018, 14:14

Forces motrices valaisannes: de l'hydraulique dans votre moteur électrique

chargement
L'hydroélectricité a une carte importante à jouer dans les recharges des voitures électriques dont le marché est en plein boom.

énergie FMV amène de l’argent frais, Green Motion sa technologie des bornes. Objectif: conquérir le marché des recharges de véhicules électriques avec le produit evpass déjà leader sur ce créneau. Quelque 100 millions de kWh en jeu.

Et si vous pouviez recharger votre voiture électrique partout en Suisse avec du courant d’origine hydraulique? C’est le pari industriel que relèvent les Forces motrices valaisannes (FMV) dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération et ses objectifs de diminution des émissions de CO2. L’entreprise, active notamment dans la production hydroélectrique, a décidé d’entrer dans le capital-actions d’une société, evpass, dont l’objectif est de développer ce qui est déjà le plus important réseau suisse de bornes de recharge pour véhicules électriques.

A ce stade, le montant de la transaction n’a pas été rendu public. Une certitude: FMV a pris une part minoritaire de 49% alors que Green Motion, à l’origine d’evpass, en détient encore les 51%. A la clé, quelque 100 millions de kWh à vendre sur le marché national, soit 10% de la production de FMV.

A lire aussi: Valais: comment FMV résiste à la crise hydroélectrique

3000 points de recharge en Suisse à l’horizon 2020

Par cette opération, l’entreprise, en mains des collectivités publiques valaisannes, veut se positionner comme acteur incontournable en prévision de la possible ouverture du marché suisse de l’électricité. Pour evpass, cet apport financier permet de garantir l’extension du maillage du territoire suisse. Un partenariat jugé gagnant-gagnant. «Nous apportons notre contribution au développement d’une infrastructure nationale qui garantit une mobilité basée sur de l’énergie indigène, propre et renouvelable», se réjouit le directeur de FMV Paul Michellod.

 

Nous apportons notre contribution au développement d’une infrastructure nationale."
Paul Michellod, directeur de FMV

 

Quant à François Randin, CEO de Green Motion à l’origine du produit evpass, il y voit une véritable chance. «Dans notre vision écologique de la mobilité électrique, il était stratégique d’avoir à nos côtés dans l’actionnariat d’evpass une entreprise suisse productrice d’énergie renouvelable qui garantisse un développement rapide mais durable du réseau national de recharge publique.» En chiffres, cela donne quelque 3000 points de recharge d’ici à fin 2020 contre 900 aujourd’hui. Ce qui positionne evpass devant MOVE, un réseau lancé par le Groupe E et Renault Suisse qui compte 620 points de vente actuellement en Suisse.

Le boom de l’électromobilité

Et les enjeux sont énormes. Aujourd’hui, les 15 000 voitures électriques immatriculées en Suisse ne représentent que 0,3% des 4,5 millions véhicules du parc helvétique. Mais la transition énergétique est en marche. L’an dernier, sur les 314 000 nouvelles immatriculations, 5,6% avaient des batteries. 1,5% des véhicules fonctionnaient entièrement à l’électricité. 3,1% étaient des hybrides. Si le nombre absolu pointe à la hausse, la rapidité de la progression aussi.

La Stratégie énergétique fixe comme objectif qu’en 2025 15% des nouvelles immatriculations seront électriques. A l’horizon 2035, quelque 2 millions de véhicules verts devraient sillonner les routes suisses. Le potentiel pour l’hydroélectricité valaisanne dans l’électromobilité est donc réel. Il dépendra du nombre de véhicules, de l’attractivité des bornes et du nombre de kWh chargés par «plein». 

Densifier les «pompes électriques» publiques

Si le nombre de stations-service est dense, le réseau de stations de recharge électrique est encore insuffisant. «Du point de vue du client, peu importe qui est propriétaire des bornes. Pourvu qu’elles répondent technologiquement et rapidement à leurs besoins», souligne Paul Michellod. Densifier le maillage, c’est précisément l’objectif de ce partenariat.

Selon plusieurs études, 90% des recharges se feront au garage ou sur le lieu de travail des utilisateurs de voitures électriques. FMV et evpass visent les recharges publiques qui ne représentent que 10% du marché. A cette nuance près: les bornes sont situées sur des parkings en mains publiques mais aussi sur des parkings publics en mains privées. Autrement dit toutes les enseignes commerciales. Un marché qui, s’il se développe, offrira un intéressant débouché aux kWh des barrages valaisans estimé par evpass à 100 millions de kWh à l’horizon 2025 déjà.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FMVValais: "Une collaboration forcée par le marché"Valais: "Une collaboration forcée par le marché"

Top