Fiscalité des entreprises: la course d’obstacles est lancée

chargement

Impôts Le «big bang» de la fiscalité des entreprises est accepté en principe, reste à le construire. Les délais fixés sont serrés et les écueils nombreux.

  13.07.2021, 00:01
Lecture: 8min
Premium
Présente à la réunion du G20 à Venise, la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen a appelé l’Union européenne à reconsidérer son projet de taxe numérique.

Actée successivement par le G7, qui réunit les sept pays occidentaux les plus riches, fin mai, puis l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), fin juin, la réforme internationale de la fiscalité des entreprises a été avalisée à son tour par le G20 (qui réunit le G7 plus de nombreuses puissances émergentes comme la Chine et l’Inde) samedi. Reste à construire le nouvel ordre résultant de ce «big bang» en un temps record, soit 18 mois. Or, les...

À lire aussi...

économieFiscalité des entreprises: la résistance à l'impôt minimal de 15% s’organiseFiscalité des entreprises: la résistance à l'impôt minimal de 15% s’organise

FiscalitéFiscalité: la Suisse adhère à l’accord de l’OCDE, sous certaines conditionsFiscalité: la Suisse adhère à l’accord de l’OCDE, sous certaines conditions

RéformeFiscalité: vers un impôt mondial sur le bénéfice plus élevé, la Suisse sous pressionFiscalité: vers un impôt mondial sur le bénéfice plus élevé, la Suisse sous pression

FiscalitéFiscalité: le PS veut des taux d'imposition minimaux pour les entreprisesFiscalité: le PS veut des taux d'imposition minimaux pour les entreprises

EnfinFiscalité: la convention de double imposition entre la Suisse et les Etats-Unis ratifiée par le SénatFiscalité: la convention de double imposition entre la Suisse et les Etats-Unis ratifiée par le Sénat

Top