Essieux non contrôlés : un employé des CFF licencié sans préavis

chargement

Justice L’employé qui n’avait pas vérifié des essieux comme cela était requis est licencié sans préavis. Le Tribunal administratif fédéral a soutenu la décision des CFF.

 13.10.2021, 19:23
Le Tribunal administratif fédéral a soutenu la décision des CFF, selon laquelle la manipulation des registres constituait une faute grave et le licenciement sans préavis était donc justifié. (illustration)

Le Tribunal administratif fédéral a confirmé le licenciement immédiat d’un employé des CFF. L’homme n’avait pas vérifié des essieux et des arbres de commande à plusieurs reprises, comme cela était requis. Certains d’entre eux étaient utilisés pour le transport de passagers.

Lors d’une inspection en octobre 2019, il s’est avéré que l’homme licencié n’avait contrôlé les essieux montés qu’une seule fois et manipulé le registre correspondant. Lors d’un entretien avec ses supérieurs, l’homme a reconnu sa mauvaise conduite. Il a affirmé qu’il s’agissait d’un cas isolé.

Il existe une forte probabilité de dommages matériels importants, de blessures et de décès.
Arrêt du Tribunal administratif fédéral

Cependant, quatre autres cas ont été découverts avec l’aide d’experts d’Olten, selon un arrêt du Tribunal administratif fédéral publié mercredi. Dans leur rapport, les experts ont déclaré que les essieux montés avaient été signalés comme ayant été testés, alors qu’ils ne l’avaient pas été. Les trains en question étaient des trains régionaux Ticino Lomardia (Tilo).

«Une mise en danger grossière de la vie humaine !», dit le rapport dont le Tribunal administratif fédéral cite les termes. Il ajoute que la rupture d’un arbre de commande entraînerait inévitablement le déraillement du véhicule.

En fonction de facteurs tels que la vitesse ou le lieu du déraillement, «il existe une forte probabilité de dommages matériels importants, de blessures et de décès».

Le Tribunal administratif fédéral a soutenu la décision des CFF, selon laquelle la manipulation des registres constituait une faute grave et le licenciement sans préavis était donc justifié.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Matériel roulantCFF: des wagons équipés spécialement pour les supportersCFF: des wagons équipés spécialement pour les supporters

Top