Droits humains: la Chine surveille et intimide Tibétains et Ouïgours établis en Suisse

chargement

Menaces Des Tibétains et des Ouïgours disent être suivis, photographiés et intimidés en Suisse par la Chine.

  06.04.2021, 00:01
Lecture: 5min
Premium
Certains opposants ouïgours se disent suivis par le régime chinois.

Il raconte son histoire avec calme et pudeur. «Si on ne l’a pas vécue, il est presque impossible de s’imaginer la torture chinoise. Entre autres sévices, j’ai été attaché sur une chaise en fer un mois et 21 jours, frappé, électrocuté. Mon corps en ressent les douleurs aujourd’hui encore.» Entré en résistance dans son Tibet natal contre l’occupation de Pékin, Golog Jigme subit la prison à trois reprises entre 2008 et 2012. Son film documentaire «Leaving Fear Behind»...

À lire aussi...

DésaccordDroits humains: Pékin critique les accusations du Conseil fédéral sur la situation en ChineDroits humains: Pékin critique les accusations du Conseil fédéral sur la situation en Chine

GESTION DE LA PANDÉMIEComment la Chine et la Nouvelle-Zélande ont dompté le coronavirusComment la Chine et la Nouvelle-Zélande ont dompté le coronavirus

précipitationLa Chine décidée à vacciner à tout-va, sans passer par la phase 3 des testsLa Chine décidée à vacciner à tout-va, sans passer par la phase 3 des tests

DécryptageOrigines du coronavirus: pourquoi 10 experts de l’OMS enquêtent en ChineOrigines du coronavirus: pourquoi 10 experts de l’OMS enquêtent en Chine

bras de ferHong Kong: la Maison Blanche menace la Chine de nouvelles sanctionsHong Kong: la Maison Blanche menace la Chine de nouvelles sanctions

ContrôleDroits humains: les parlementaires dénoncent la surveillance chinoise sur sol suisseDroits humains: les parlementaires dénoncent la surveillance chinoise sur sol suisse

Top