07.12.2019, 20:46

Diplomatie: les Etats-Unis et l’Iran ont échangé deux prisonniers sur le sol suisse

chargement
Les deux prisonniers ont été libérés samedi grâce aux bons offices de la Suisse.

Diplomatie Les Etats-Unis et l’Iran ont échangé deux prisonniers, le chercheur sino-américain Xiyue Wang et le professeur iranien Massoud Soleimani. L’échange a eu lieu sur le sol suisse, vraisemblablement à l’aéroport de Zurich.

Les Etats-Unis et l’Iran ont libéré et échangé deux prisonniers samedi sur le territoire suisse, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Selon des photographies, l’aéroport de Zurich a été le théâtre de l’échange.

Le chercheur sino-américain Xiyue Wang et le professeur iranien Massoud Soleimani ont été libérés samedi grâce aux bons offices de la Suisse, a précisé le DFAE dans un communiqué, parlant d’un «geste humanitaire». Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif et le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo ont tous deux remercié le gouvernement suisse.

 

 

Interrogé au 19h30 de la RTS, l’ambassadeur américain en Suisse Edward McMullen a également fait part de ses remerciements envers les autorités suisses pour leur aide.

Accueillis à Zurich

Des photographies diffusées par Téhéran montrent le ministre iranien des affaires étrangères et le professeur iranien à l’aéroport de Zurich. L’ambassade américaine a également publié des clichés, montrant M. McMullen accueillir Xiyue Wang.

Professeur à l’université Tarbiat Moddares de Téhéran et spécialiste des cellules-souches, Massoud Soleimani s’était rendu aux Etats-Unis le 22 octobre 2018 pour des travaux de recherches et y était détenu sans procès, selon Irna, l’agence de presse iranienne.

 

 

Xiyue Wang, chercheur sino-américain, purgeait pour sa part une peine de dix ans de prison pour espionnage en Iran. Doctorant en histoire à l’université de Princeton aux Etats-Unis, M. Wang menait des recherches sur la dynastie Qajar en Iran, où il a été emprisonné en août 2016.

Les relations entre l’Iran et les Etats-Unis se sont gravement détériorées depuis mai 2018 lorsque le président américain Donald Trump a retiré son pays de l’accord international sur le nucléaire iranien, avant de rétablir unilatéralement des sanctions économiques contre Téhéran.

 

 

Washington et l’Iran ont rompu leurs relations diplomatiques en 1980 pendant la crise des otages retenus à l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran. Depuis, c’est la Suisse qui représente les intérêts américains en Iran, alors que le Pakistan représente les intérêts iraniens aux Etats-Unis.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Tensions dans le Golfe: les Etats-Unis annoncent avoir abattu un drone iranienTensions dans le Golfe: les Etats-Unis annoncent avoir abattu un drone iranien

ReprésaillesTensions Etats-Unis - Iran: Trump dit avoir annulé in extremis des frappes "disproportionnées"Tensions Etats-Unis - Iran: Trump dit avoir annulé in extremis des frappes "disproportionnées"

Relations Suisse/Etats-UnisDiplomatie: les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran «sans conditions préalables»Diplomatie: les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran «sans conditions préalables»

Les Etats-Unis prêts à parler à l’Iran

Le secrétaire d’Etat américain, en visite historique en Suisse, a déclaré aux côtés d’Ignazio Cassis que les Etats-Unis...

  02.06.2019 16:50

Nucléaire iranienÉtats-Unis: si Téhéran «veut se battre», ce sera «la fin» de l’Iran, dit Donald TrumpÉtats-Unis: si Téhéran «veut se battre», ce sera «la fin» de l’Iran, dit Donald Trump

Top