Des milliers de femmes sont descendues dans la rue

chargement

SUISSE Les milliers de personnes qui ont manifesté dimanche dans les rues de plusieurs villes suisses estiment que la pandémie de Covid-19 a renforcé les raisons menant à faire grève. Près de 200 événements étaient annoncés aux quatre coins du pays.

 14.06.2020, 18:17
A Genève, plus de 2000 manifestants étaient réunis sur la plaine de Plainpalais.

La grève féministe a fait son retour dimanche. La pandémie de Covid-19 a renforcé les raisons menant à faire grève, estiment les milliers de personnes qui ont manifesté dans les rues de plusieurs villes suisses.

Près de 200 événements étaient annoncés aux quatre coins de la Suisse sur le site www.14juin.ch. A 15h24, l’instant à partir duquel les femmes ne sont plus payées, selon les statistiques de la différence salariale entre les sexes, les manifestants ont occupé l’espace sonore et brandi des pancartes.

A lire aussi : Grève des femmes: la grève féministe a réuni environ 3000 personnes sur Vaud

A Lausanne, la grève a véritablement retrouvé toutes ses couleurs dans le courant de l’après-midi. Entre 1500 et 2000 personnes se sont rassemblées à la Riponne, et un peu plus de 200 à Ouchy, au bord du lac. La journée dans la capitale vaudoise s’est terminée avec une «Purple critical mass» à vélo, entre cris et chansons, perturbant passablement le trafic dans le centre-ville.

A Genève, plus de 2000 manifestants étaient réunis sur la plaine de Plainpalais. Après la lecture des différentes revendications, un grand cri commun a parcouru la plaine à 15h24.

Cloches et sifflets

Quelque 250 à 300 personnes étaient réunies à Sion, sur la place de la Planta, en respectant les règles de distanciation sociales. Cloches et sifflets ont également retenti à 15h24.

Au Tessin, environ 200 personnes, pour la plupart des femmes, ont défilé dimanche matin dans les rues de Bellinzone. Les manifestants ont revendiqué des salaires égaux pour un travail égal, allant jusqu’à dénoncer des rétributions ne dépassant pas 13 francs l’heure pour des employées.

Longue file à Neuchâtel

Dans le canton de Neuchâtel, les femmes ont manifesté dans le chef-lieu et à La Chaux-de-Fonds, tout en maintenant les distances sanitaires, grâce notamment à des cercles dessinés par terre. Elles ont chanté, lu et écouté des poèmes. A Neuchâtel, les manifestants ont formé une longue file le long du lac pour atteindre le banc géant, où les panneaux de revendications ont été déposés les uns à côté des autres.

A Delémont, l’association interjurassienne grève des femmes a mis sur pied dimanche dans la capitale jurassienne une exposition féministe à ciel ouvert.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EgalitéGrève féministe du 14 juin: elles descendront à nouveau dans la rue dimancheGrève féministe du 14 juin: elles descendront à nouveau dans la rue dimanche

JOURNAUXRevue de presse: crise du Covid-19 sous-estimée, concept face à une 2e vague, inégalités hommes-femmes, … les titres de ce dimancheRevue de presse: crise du Covid-19 sous-estimée, concept face à une 2e vague, inégalités hommes-femmes, … les titres de ce dimanche

Revue de presse dominicale

La pandémie due au nouveau coronavirus s’affichait une nouvelle fois dans la presse dominicale mais, en ce dimanche...

  14.06.2020 09:19

un an après la grèveSimonetta Sommaruga évoque le rôle des femmes durant la criseSimonetta Sommaruga évoque le rôle des femmes durant la crise

ContaminationCoronavirus: en Suisse, les femmes ont été plus exposées depuis le semi-confinementCoronavirus: en Suisse, les femmes ont été plus exposées depuis le semi-confinement

Top