31.01.2017, 11:07

Dangers naturels: l'EPFL développe des modèles pour mieux prévenir les avalanches de plaques

chargement
Les chercheurs ont pu élaborer un modèle qui pourrait permettre de mieux appréhender les risques d'avalanche.

menace L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, en collaboration avec l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF), s'est penchée sur la problématique des avalanches de plaques, qui sont souvent les plus mortelles et les plus destructrices. Ensemble, ils ont développé un nouveau modèle qui permet de mieux comprendre ce phénomène, et donc, à terme, de limiter les risques.

On devrait bientôt mieux appréhender le risque d'avalanches de plaques de neige, particulièrement dévastatrices. Des chercheurs de l'EPFL ont développé un nouveau modèle prometteur sur la base de simulations.

Ce modèle tient compte de la propagation des fissures dans le manteau neigeux et des effets induits par les états de tension de la plaque, ainsi que ceux provoqués par l'effondrement de la couche fragile, indique mardi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui a collaboré avec l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF).

Les avalanches de plaques de neige peuvent s'étendre sur plusieurs kilomètres. Elles sont "les plus destructrices, que ce soit pour les humains ou les bâtiments et parce qu'elles sont très difficiles à prévoir", explique la haute école dans un communiqué.

 

 

Un château de cartes

Elles interviennent lorsqu'une couche plus fragile, enfouie sous une plaque de neige "cohésive", vient à rompre. "Cette rupture initiale se propage ensuite sous le manteau neigeux tel un château de cartes, provoquant l'avalanche proprement dite", poursuit l'EPFL.

Le modèle développé par une équipe de scientifiques de l'EPFL et du SLF, qui vient d'être publié dans la revue The Cryosphere, a l'avantage de concilier deux modèles déjà existants, mais qui jusqu'ici s'opposaient. L'un est efficace au plat, alors que l'autre l'est quand la pente est élevée (plus de 30°).

"Ils sont donc complémentaires", résume Johan Gaume, chercheur à l'EPFL. Et de conclure: "Cela ouvre des perspectives prometteuses pour améliorer les prévisions d'avalanches, en combinant les indices traditionnels de stabilité avec un nouvel indice pour évaluer la propension des fissures à se propager".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Hôtel enseveliItalie: le bilan définitif de l'avalanche ayant enseveli un hôtel de Farindola est de 29 mortsItalie: le bilan définitif de l'avalanche ayant enseveli un hôtel de Farindola est de 29 morts

dangerLa neige qui tombe sur le Valais perturbe le trafic et le danger d'avalanche prend l'ascenseurLa neige qui tombe sur le Valais perturbe le trafic et le danger d'avalanche prend l'ascenseur

MontagneUri: une avalanche tue un jeune skieur sur une piste du domaine skiable du GemsstockUri: une avalanche tue un jeune skieur sur une piste du domaine skiable du Gemsstock

MontagneValais: un randonneur à ski décède dans une avalanche au-dessus d'OvronnazValais: un randonneur à ski décède dans une avalanche au-dessus d'Ovronnaz

Top