Cyberattaque: peintures «maritimes» volées par des pirates en Suisse

chargement

CYBERATTAQUE Une entreprise chimique suisse a été la cible d’espions chinois à la recherche de secrets militaires, utiles notamment dans le domaine naval.

Par Alexis Rapin
  28.07.2021, 00:01
Premium
La firme de cybersécurité américaine FireEye estime que les moyens mis par les pirates sur les technologies navales visent «à soutenir l’ambitiondela Chine de créer une marine de haute mer». Photo: mise en service d’un nouveau destroyer en 2013, à Zhoushan, dans l’est de la Chine.

Un acte d’inculpation publié lundi par la justice américaine révèle qu’une société helvétique figure parmi les cibles d’une vaste campagne de cyberespionnage industriel orchestrée par Pékin. Etalée entre 2011 et 2018, celle-ci aurait visé des universités, entreprises et services gouvernementaux dans 12 pays. La firme suisse, non révélée, aurait pour sa part été touchée en...

À lire aussi...

aux urnesConseil des Etats fribourgeois: duel ce dimanche pour succéder à Christian LevratConseil des Etats fribourgeois: duel ce dimanche pour succéder à Christian Levrat

criminalité et génétiqueUtilisation du profilage ADN élargie: jusqu'où la police pourra-t-elle aller?Utilisation du profilage ADN élargie: jusqu'où la police pourra-t-elle aller?

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles de ce mercredi 22 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles de ce mercredi 22 septembre

CoopérationGuy Parmelin et Ignazio Cassis promeuvent la Suisse à l’ONU à New YorkGuy Parmelin et Ignazio Cassis promeuvent la Suisse à l’ONU à New York

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 22 septembreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 22 septembre

Top