Criminalité: la droite bloque sur la loi sur le blanchiment d'argent

chargement

Premier examen Le parlement n'a pas souhaité lundi renforcer les devoirs des avocats dans les cas de criminalité financière. Les conseiller sont aussi définitivement exclus du projet.

Par Philippe Boeglin
  02.03.2021, 00:01
Lecture: 4min
Premium
En maintenant l’exception pour les avocats, la Suisse risque d’attirer de la criminalité.

Le Parlement joue la défense. Comme le Conseil des Etats, le Conseil national a estimé hier que les avocats ne devaient pas être soumis à la loi sur le blanchiment d’argent, lors de certaines de leurs activités.

La majorité bourgeoise l’a signifié par 123 voix à 67 au vote sur l’ensemble. Les avocats, et autres «conseillers», n’auront ainsi...

À lire aussi...

CriminalitéJustice: Credit Suisse mise en accusation dans une affaire de blanchiment d’argentJustice: Credit Suisse mise en accusation dans une affaire de blanchiment d’argent

EnquêteBlanchiment: de grandes banques, dont certaines en Suisse, blanchissent des sommes énormesBlanchiment: de grandes banques, dont certaines en Suisse, blanchissent des sommes énormes

FraudeBanques: la Finma enquête sur un nouveau cas de blanchiment chez Julius BärBanques: la Finma enquête sur un nouveau cas de blanchiment chez Julius Bär

JusticeSwisscom a enfreint les règles en matière de blanchiment d’argentSwisscom a enfreint les règles en matière de blanchiment d’argent

justiceBlanchiment d’argent: 228 arrestations lors d’une opération de police internationale, la Suisse concernéeBlanchiment d’argent: 228 arrestations lors d’une opération de police internationale, la Suisse concernée

Top