09.09.2020, 00:01
Lecture: 7min

Coronavirus: «l’équilibre reste fragile», selon l'un des médecins-chefs du CHUV

Premium
chargement
Un patient atteint du nouveau coronavirus traité aux soins intensifs de l’Hôpital Riviera-Chablais en avril dernier.

PANDÉMIE La vague de fond du coronavirus est sous contrôle, et il y a peu d’hospitalisations. Mais les médecins restent sur le qui-vive. Mauro Oddo, médecin chef du service de médecine intensive au CHUV, met en garde contre les effets d'un relâchement des mesures sanitaires.

Le nombre actuel de nouveaux cas de Covid-19 renvoie à la situation du mois de mars en Suisse. A la différence que les hôpitaux sont très loin de la saturation de ce printemps. La trajectoire ascendante des nouvelles contaminations, depuis mi-juin, fait le grand écart avec la ligne quasiment plate des hospitalisations. «Il n’y a pas de pression sanitaire pour l’heure, car cette vague de fond reste...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 8 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 8 septembre

MesuresCoronavirus: un infectiologue recommande le télétravail dans les grandes villes suissesCoronavirus: un infectiologue recommande le télétravail dans les grandes villes suisses

InnovationCoronavirus: une start-up suisse met au point un masque transparentCoronavirus: une start-up suisse met au point un masque transparent

incertitudesLe coronavirus brouille les pistes: les réponses d'un immunologue du CHUVLe coronavirus brouille les pistes: les réponses d'un immunologue du CHUV

Top