Coop: les ventes en ligne dans l’alimentaire limitées à 5-10% du chiffre d’affaires

chargement

E-commerce Les magasins en ligne du groupe Coop ont profité de la pandémie de coronavirus. Le secteur alimentaire ne fait pas exception, même si la grande majorité des clients préfèrent acheter directement les produits dans les supermarchés.

 06.09.2021, 09:43
La part du online dans l'alimentaire est de 2% chez Coop.

Chez Coop, la pandémie de Covid-19 a favorisé l’essor des produits bio et durables, mais également les achats en ligne. «Les clients commandent toujours plus sur internet, dans l’alimentaire, la part du online chez nous est de 2%», affirme le directeur général Philipp Wyss dans une interview lundi au Temps.

Les ventes en ligne d’aliments ne devraient pas dépasser 5 à 10% du chiffre d’affaires global, avertit le responsable, qui a pris les rênes du géant bâlois de la distribution en mai. «C’est normal: quand il s’agit de nourriture, on a envie de voir les produits que l’on va cuisiner.» La pandémie a permis à Coop de gagner «deux à trois points de croissance» dans ce domaine.

C’est normal: quand il s’agit de nourriture, on a envie de voir les produits que l’on va cuisiner.
Philipp Wyss, directeur général de Coop

Le canal de vente numérique représente 2,6 milliards de francs, que ce soit pour l’alimentaire et le non-alimentaire, sur un total de 30 milliards de recettes. Une moitié des ventes en ligne est réalisée dans le commerce de détail.

Le succès de Microspot

La plateforme Microspot, spécialisée dans l’électronique, a doublé son chiffre d’affaires depuis le début de l’année, «dans la lignée» de l’exercice précédent. Questionné sur la concurrence du site Galaxus, détenu par Migros, Philipp Wyss assure que Microspot suit une stratégie différente. «Nous continuons à croître et nous gagnons des parts de marché», selon le dirigeant lucernois.

Malgré un potentiel de croissance de 20 à 40%, en fonction des types de produits, la vente en ligne ne supplantera pas le commerce stationnaire, pour lequel d’«importants investissements» sont consentis chaque année. Philipp Wyss est convaincu que la force d’innovation doit être orientée vers le stationnaire, que ce soit pour le commerce de détail ou de gros.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Commerce de détailCoop: les magasins Brico+Loisirs se fondent dans la marque JumboCoop: les magasins Brico+Loisirs se fondent dans la marque Jumbo

FusionCommerce de détail: feu vert pour le rachat de Jumbo par CoopCommerce de détail: feu vert pour le rachat de Jumbo par Coop

EconomieCommerce de détail: feu vert de la Comco pour le rachat de Jumbo par CoopCommerce de détail: feu vert de la Comco pour le rachat de Jumbo par Coop

AmbitionsCoop: le nouveau patron vise 1000 supermarchés en SuisseCoop: le nouveau patron vise 1000 supermarchés en Suisse

chiffres d’affairesMigros et Coop dans le top 50 mondial du commerce de détailMigros et Coop dans le top 50 mondial du commerce de détail

Top