15.08.2018, 11:54

Conseil fédéral: 15 millions de contribution pour une meilleure protection des frontières extérieures

chargement
La Suisse contribuera à la meilleure protection des frontières extérieures de l'espace Schengen dès le 15 septembre.

Frontières La Suisse contribuera à la meilleure protection des frontières extérieures de l'espace Schengen dès le 15 septembre.

La Suisse va participer davantage à la protection des frontières extérieures. Le Conseil fédéral a modifié mercredi à cette date des ordonnances réglant la coopération avec les autres Etats européens dans ce domaine de même que pour l’exécution des renvois et des expulsions.

Le règlement sur le nouveau Corps européen de garde-frontières et de garde-côtes adopté par l'UE en 2016 pourra ainsi être mis en oeuvre. Le Parlement l'a accepté et adapté la législation en conséquence en décembre 2017.

Le document relatif aux frontières extérieures de l'espace Schengen vise à répondre à la pression migratoire. Selon les estimations, 1,5 million de personnes ont franchi illégalement les frontières extérieures de l'UE entre janvier et novembre 2015. La protection renforcée devra être assurée par l'Agence de protection des frontières Frontex et les autorités nationales.

La contribution de la Suisse à Frontex s'élève à 15 millions de francs par an. Le nouveau règlement prévoit une réserve de 1500 gardes-frontière et gardes-côtes rapidement mobilisable. Parmi cet ensemble de ressources, la Suisse s'est engagée à mettre à disposition 16 personnes.

La Suisse n'est pas directement concernée par une action urgente en cas de crise. Elle ne possède aucune frontière extérieure terrestre ou maritime et dispose d'une bonne surveillance dans ses aéroports internationaux. Mais elle sera tenue de participer à des opérations sur le territoire d'un autre Etat Schengen.

Le projet aura des implications dans le domaine des retours forcés. Frontex assumera une plus grande responsabilité dans le retour de migrants dans leurs pays de provenance. L'agence soutiendra par exemple les Etats Schengen en finançant des vols communs ou en organisant ses propres opérations.

Le règlement doit également permettre d'identifier plus facilement, lors des contrôles aux frontières, les voyages abusifs accomplis par des réfugiés dans leur pays d'origine. La collaboration avec la nouvelle Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes relèvera de la compétence de l'Administration fédérale des douanes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ImmobilierImmobilier: le Conseil fédéral renonce à durcir la Lex KollerImmobilier: le Conseil fédéral renonce à durcir la Lex Koller

La Lex Koller ne sera pas durcie

Le Conseil fédéral a renoncé mercredi à durcir la Lex Koller, face au rejet de ses propositions en consultation.

  20.06.2018 11:39

SoutienProches aidants: le Conseil fédéral veut octroyer un congé payé de 14 semainesProches aidants: le Conseil fédéral veut octroyer un congé payé de 14 semaines

Conseil fédéralExportations d'armes: tollé à gauche après la proposition du Conseil fédéralExportations d'armes: tollé à gauche après la proposition du Conseil fédéral

UELe Conseil fédéral menace l'UE pour obtenir la prolongation de l'équivalence boursièreLe Conseil fédéral menace l'UE pour obtenir la prolongation de l'équivalence boursière

Top