02.06.2020, 18:31

Chablais: l’histoire d’Aigle en 400 pages

chargement
«Aigle», dans les mains de Henri-Louis Guignard.

Ouvrage Une monographie historique publiée sous la conduite de l’Académie du Chablais vaudois vient de paraître. Richement illustrée, elle rend le passé de la ville accessible aux amateurs, tout comme aux férus d’histoire.

«Jusqu’en 1798, l’histoire d’Aigle est complètement différente de celle du canton de Vaud.» Le coordinateur de l’ouvrage et président de l’Académie du Chablais vaudois, Henri-Louis Guignard, sait éveiller la curiosité. Neuf ans se sont écoulés depuis le lancement du projet et la parution du volume de 432 pages qui retrace le passé aiglon, depuis ses vestiges archéologiques de la Préhistoire jusqu’au XXIe siècle.

Une trentaine de personnes – professionnelles pour la plupart – ont contribué à sa rédaction, offrant à Aigle et à son territoire un ouvrage historique de référence. Les nombreuses illustrations et encadrés qui le ponctuent permettent «une lecture à plusieurs vitesses», selon Henri-Louis Guignard, et facilitent la plongée dans la matière.

Du passé au présent

L’actuel syndic, Frédéric Borloz, ne cache pas sa satisfaction quant à l’aboutissement de ce projet dans lequel sa commune a investi environ 200 000 francs. «Sa lecture m’a fait comprendre beaucoup de choses sur la mentalité des Aiglons», confie celui qui a profité du semi-confinement pour le lire exhaustivement.

Car celle que l’on connaît aujourd’hui comme une seule ville s’est constituée de quartiers, autrefois sous la direction de suzerains différents. Ainsi, le quartier de la Chapelle était sous influence de l’abbaye de Saint-Maurice. Autre lien avec le Valais: le jumelage d’Aigle avec Sembrancher au XIVe siècle permettait aux Aiglons d’être exemptés de droits de péage sur la voie du Grand-Saint-Bernard.

Assez de matière pour un tome II

L’Académie du Chablais vaudois n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle a déjà produit des ouvrages similaires pour les communes de Noville-Rennaz, d’Ollon-Villars et Les Ormonts par exemple. Des volumes tirés pour certains à 3000 exemplaires et qui se sont très bien vendus. «On voit que ça intéresse les gens», remarque Henri-Louis Guignard.

Ce nouveau volume a été tiré à 2000 exemplaires. Il sera notamment disponible à l’hôtel de ville, à l’office du tourisme et au château d’Aigle. «La richesse de l’histoire d’Aigle n’est de loin pas épuisée dans cet ouvrage», lance Frédéric Borloz. De quoi annoncer un deuxième tome? En tout cas, il reste dans la réserve d’Henri-Louis Guignard de nombreux textes, récits d’époque et illustrations qui n’attendent que de se révéler au public.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

«Je n’ai rien  à cacher sur  mes activités»«Je n’ai rien  à cacher sur  mes activités»

ENQUÊTE«La transparence  va renforcer la confiance»«La transparence  va renforcer la confiance»

AbusAide au développement: «salaires princiers» versés par la Suisse à des partenaires au ZimbabweAide au développement: «salaires princiers» versés par la Suisse à des partenaires au Zimbabwe

FascinantAstronomie: la comète Neowise et son brillant panache visibles à l’oeil nuAstronomie: la comète Neowise et son brillant panache visibles à l’oeil nu

CritiquesCoronavirus: Daniel Koch estime qu’il aurait fallu imposer les masques plus tôtCoronavirus: Daniel Koch estime qu’il aurait fallu imposer les masques plus tôt

Top