Attaques de loups: pas de compensation en cas de désalpe précoce

chargement

Motions rejetées Selon le Conseil fédéral, la Confédération soutient déjà suffisamment l'estivage alpin en versant chaque année près de 128 millions de francs pour des contributions d'estivage et près de 110 millions de contributions de mise à l'alpage.

  27.05.2021, 15:00
Les motions étaient soutenues par des parlementaires de presque tous les bords.

Les éleveurs ne devraient pas obtenir de compensation financière en cas de désalpe précoce à cause des attaques de loups ou d'autres grands prédateurs. Le Conseil fédéral rejette deux motions similaires.

Un certain nombre d'exploitations d'estivage ont été contraintes de désalper plus tôt en raison d'attaques de grands prédateurs ces dernières années, pointent le député Erich von Siebenthal (UDC/BE) et la sénatrice Johanna Gapany (PLR/FR) dans leur texte. Et les victimes de ces attaques vont augmenter rapidement avec la forte croissance des populations de loups.

Des parlementaires de presque tous les bords

Interrompre prématurément la saison d'alpage entraîne des dommages financiers élevés et des charges supplémentaires, assurent-ils. Les exploitations doivent faire face à des pertes de revenus, des frais de personnel et d'entretien des surfaces plus exploitées par le bétail. Les propriétaires devront gérer les animaux ramenés en plaine et acheter du fourrage supplémentaire.

Les textes, soutenus par des parlementaires de presque tous les bords, demandent que l'ensemble de ces frais soient pris en charge par l'Office fédéral de l'environnement à partir de 2021. Une sous-occupation des alpages ne doit en outre pas entraîner de réduction des contributions d'estivage. Ces dernières doivent être versées sur la base d'une période d'estivage moyenne.

Rapports en cours d'élaboration

La Confédération soutient déjà l'estivage alpin dans les régions où vivent des meutes de loups et s'assure que l'exploitation du paysage alpin perdure, contre le Conseil fédéral. Environ 128 millions de francs sont versés chaque année pour des contributions d'estivage, et quelque 110 millions pour des contributions de mise à l'alpage. La protection des troupeaux est elle soutenue à hauteur d'environ 3 millions et l'enveloppe sera augmentée de 500'000 francs pour 2021.

Plusieurs rapports sur la thématique sont en outre en cours d'élaboration, poursuit le gouvernement. Les exigences des motions seront examinées dans ce cadre. Les mesures d'accompagnement possibles seront notamment étudiées, de même que la nécessité d'allouer des aides financières à la protection des troupeaux.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Chambres fédéralesGrands prédateurs: pourquoi le loup est de nouveau visé au parlementGrands prédateurs: pourquoi le loup est de nouveau visé au parlement

InterpellationGrands prédateurs: Berne débourse près de 4 millions par an pour limiter les dégâtsGrands prédateurs: Berne débourse près de 4 millions par an pour limiter les dégâts

Grands prédateursGrands prédateurs: vers un oui du Parlement à une initiative devenue légale mais quasi inutileGrands prédateurs: vers un oui du Parlement à une initiative devenue légale mais quasi inutile

AnimauxGrands prédateurs: une septième meute de loups observée dans les GrisonsGrands prédateurs: une septième meute de loups observée dans les Grisons

PrédateursGrands prédateurs: les loups devraient être plus facilement abattus en SuisseGrands prédateurs: les loups devraient être plus facilement abattus en Suisse

Top