23.09.2020, 19:19

Armée: le National donne son accord aux 24 milliards pour 2020-2024

chargement
L'armée pourra dépenser 21,1 milliards pour les années 2021-2024 (archives).

Défense Le National a donné son accord aux 24 milliards pour 2020-2024. L'augmentation du budget pourrait notamment permettre de renouveler la flotte d'avions de combat et le système de défense sol-air.

L'armée pourra dépenser environ 24 milliards pour les années 2020 à 2024. Après plusieurs heures de débats, le National a approuvé, sans modification, l'ensemble des dépenses. Seule la gauche s'y est opposée estimant que l'armée devait répondre aux menaces réelles.

Les menaces se sont diversifiées et évoluent en permanence. Il est important de privilégier la sécurité du pays et de poursuivre la modernisation de l'armée, a expliqué Thomas Rechsteiner (PDC/AI) au nom de la commission de politique de sécurité. Pour ce faire, elle a besoin de moyens financiers.

Cyberrisques et lutte contre le terrorisme

Le camp rose-vert a tenté de renvoyer l'ensemble des projets au Conseil fédéral. De l'avis de Marionna Schlatter (Verts/ZH), les risques ont changé et les investissements doivent être adaptés à l'évolution de la menace.

Le Conseil fédéral doit tirer les conséquences de l'engagement de l'armée durant la crise du coronavirus. Le projet doit également se concentrer sur les cyberrisques, la lutte contre le terrorisme et la gestion des catastrophes naturelles. La demande a été rejetée par 121 voix contre 63.

21 milliards pour 4 ans

Les députés ont également refusé de renvoyer au gouvernement l'arrêté fédéral sur le plafond de dépenses de l'armée pour les années 2021-2024. Toutes les propositions pour réduire l'enveloppe de 21,2 milliards ont été balayées. Des diminutions seraient irresponsables, a estimé Ida Glanzmann (PDC/LU).

La gauche a dénoncé une discrépance entre les risques et le message. Les objectifs ne correspondent pas aux menaces réelles, comme le changement climatique. Les investissements n'ont pas lieu au bon endroit, a critiqué Fabien Fivaz (Verts/NE). Une attaque armée à proximité de la Suisse est improbable, a attaqué Priska Seiler-Graf (PS/ZH), revenant sur le rapport de sécurité du Conseil fédéral. La Zurichoise aurait également voulu que les conséquences financières du coronavirus sur le budget fédéral soient évaluées. Les nouvelles menaces ne remplacent pas les anciennes, mais les complètent, a contré Jacqueline de Quattro (PLR/VD).

Le budget annuel de l'armée augmentera de 1,4%. Cela permettra le renouvellement de plusieurs systèmes, comme la flotte d'avions de combat et le système de défense sol-air. Les troupes terrestres seront modernisées et la cyberdéfense renforcée. Des investissements de près de 15 milliards seront nécessaires dans les dix prochaines années.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DéfenseL'armée devrait obtenir 24 milliards pour 2020-2024L'armée devrait obtenir 24 milliards pour 2020-2024

DéfenseArmée: pour le chef des forces aériennes, il n’y a pas de plan B aux avions de combatArmée: pour le chef des forces aériennes, il n’y a pas de plan B aux avions de combat

DrameArmée: une recrue de l’école de grenadiers d'Isone perd la vie lors d’une marcheArmée: une recrue de l’école de grenadiers d'Isone perd la vie lors d’une marche

ArméeArmée: début des écoles de recrues d’été dans l’ombre du coronavirusArmée: début des écoles de recrues d’été dans l’ombre du coronavirus

VotationArmée: le référendum contre les nouveaux avions de combat est déposéArmée: le référendum contre les nouveaux avions de combat est déposé

Top