11.08.2020, 17:00

Apprentissage: près de 66’000 contrats ont été signés dans toute la Suisse jusqu’à fin juillet

chargement
Il restait plus de 12'000 places d'apprentissage vacantes à la fin du mois de juillet. (Illustration)

Formation Si le nombre de contrats d’apprentissage signés dans les cantons de Vaud, de Genève et du Tessin est très bas par rapport à l’année dernière, il reste stable dans le reste du pays malgré les craintes. De nombreuses entreprises ont engagé leurs apprentis.

Le marché des places d’apprentissage est stable, selon des tendances observées dans les cantons par la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020». Près de 66’000 contrats ont été signés dans toute la Suisse jusqu’à fin juillet, soit une diminution de 1% sur un an.

Le nombre de contrats conclus pour la rentrée 2020 dans les cantons de Vaud, de Genève et du Tessin est toutefois jusqu’ici nettement inférieur à celui de l’année précédente à la même époque. Cette différence est due au fait que la phase de recrutement, qui intervient plus tard en Suisse romande et au Tessin, a coïncidé avec le confinement, explique mardi le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).

Pas de grands changements en Suisse alémanique

Le retard constaté durant les mois d’avril à juin a toutefois été quelque peu rattrapé. A fin juillet, les conclusions de contrats d’apprentissage dans ces cantons représentaient en volume à peu près 90% de celui des contrats signés à fin juillet 2019. Il est encore possible de conclure des contrats d’apprentissage pour la rentrée 2020, rappelle par ailleurs le SEFRI.

En Suisse alémanique, le marché des places d’apprentissage n’a pas connu de grands changements. Le nombre de contrats conclus jusqu’à fin juillet était même plus élevé qu’en 2019 dans certains cantons.

Encore 12’000 places vacantes

Au 30 juillet, il restait encore 12’622 places d’apprentissage vacantes pour la rentrée 2020 sur le portail orientation.ch, où les cantons publient officiellement les places disponibles. En moyenne, environ 700’000 consultations sont enregistrées chaque mois sur le portail.

Pendant la période mars-avril, le nombre de consultations a reculé d’environ 408’000 par rapport à la même période de 2019, ce qui correspond à une baisse de 29%. Un accroissement de 321’000 consultations a par contre été constaté entre juin et juillet. Le repli lié au confinement a ainsi compensé en grande partie.

Les entreprises jouent le jeu

Concernant les personnes achevant leur apprentissage, de premiers enseignements valables sont attendus pour la fin du mois d’août. Malgré un contexte économique moins favorable, de nombreuses entreprises ont gardé les personnes en formation à l’issue de leur apprentissage ou les ont engagées par la suite, se réjouit le SEFRI.

Pour les personnes arrivant en fin d’apprentissage et encore à la recherche d’une solution de raccordement, des offres du domaine de la formation professionnelle sont proposées par les services d’orientation professionnelle et de carrière.

En ce qui concerne la rentrée 2021, il faudra attendre quelques mois pour que soit publiée la majeure partie des places d’apprentissage et pour qu’une estimation puisse être donnée, note encore le SEFRI.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CriseCoronavirus: près de 2% des places d’apprentissage ont été suppriméesCoronavirus: près de 2% des places d’apprentissage ont été supprimées

FormationCoronavirus: Guy Parmelin assure que les places d’apprentissage seront garantiesCoronavirus: Guy Parmelin assure que les places d’apprentissage seront garanties

Après l’écoleFormation: près d’un jeune Suisse sur deux opte pour un apprentissageFormation: près d’un jeune Suisse sur deux opte pour un apprentissage

TricherieApprentissage: on peut acheter un faux CFC en quelques clics sur Internet pour 10 francsApprentissage: on peut acheter un faux CFC en quelques clics sur Internet pour 10 francs

FormationFormation professionnelle: plus de la moitié des jeunes Suisses optent pour un apprentissageFormation professionnelle: plus de la moitié des jeunes Suisses optent pour un apprentissage

Top