Aliments: 2 emballages sur 5 ne sont pas assez autocontrôlés en Suisse

chargement

Conso La grande majorité des restaurants, commerces et entreprises utilisent correctement les emballages alimentaires en plastique mais des améliorations sont encore nécessaires du côté de l’autocontrôle et des certificats de conformité.

 27.05.2021, 12:22
Le plastique est partout et notamment dans les emballages de menus à l’emporter.

Difficile de passer à côté des emballages lorsque vous achetez votre sandwich à midi ou lorsque vous commandez à l’emporter. S’ils servent à protéger ce que vous mangez, ils peuvent aussi avoir des effets néfastes sur les aliments si les matériaux utilisés sont inadaptés. Chaque emballage doit donc posséder une déclaration qui certifie pour quelle nourriture il est adapté, à quelle température il faut le mettre ou encore combien de temps on peut l’utiliser.

A lire aussi : Recyclage: le tri des emballages en plastique pourrait bientôt commencer en Suisse

Pour vérifier si les emballages en plastique sont utilisés correctement en Suisse, les chimistes cantonaux ont réalisé une campagne de contrôle nationale, indique leur association dans un communiqué jeudi. Et le bilan est plutôt positif: sur les 70 restaurants, commerces et entreprises inspectés, près de 80% gèrent correctement leurs emballages, tels que les sacs, barquettes, tasses, bouteilles, feuilles, carton, aluminum ou verre en plastique.

Des améliorations sont encore à faire

Des améliorations sont néanmoins encore nécessaires sur certains points. Pour 2 emballages sur 5, l’entreprise n’a pas assez autoévalué les risques pour les aliments et la santé des consommateurs. Pour 1 emballage sur 4, aucun certificat de conformité du fabricant n’a pu être présenté. La moitié des certificats présentés ne mentionnait par ailleurs pas l’utilisation prévue ou la spécification de l’emballage et l’entreprise ne savait pas pour quel aliment l’emballage était adapté et sous quelles conditions.

Des substances nocives contaminent les emballages jetables

Des emballages alimentaires et de la vaisselle jetable vendus en Europe contiennent des PFAS, connues pour leurs effets néfastes sur la santé, ont dénoncé la semaine dernière neuf ONG dont Générations futures. Celles-ci demandent d’exclure ces substances chimiques de certaines utilisations.

 

 

Les ONG ont analysé des sacs à sandwich et à pâtisserie et des boîtes de nourriture à emporter en République tchèque, au Danemark, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Au Danemark, l’utilisation de PFAS dans les emballages alimentaires en papier et carton a été interdite en juillet 2020.

Les ONG ont ciblé les enseignes de restauration rapides McDonald’s, Dunkin Donuts et Domino’s Pizza, des restaurants de vente à emporter, des supermarchés et des entreprises de vente d’emballages alimentaires en ligne, selon leur rapport. ATS


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DéchetsDéchets plastiques: le Conseil fédéral ne veut pas forcer les magasins à reprendre les emballagesDéchets plastiques: le Conseil fédéral ne veut pas forcer les magasins à reprendre les emballages

PANDÉMIECoronavirus: besoin d’emballages décuplé depuis le début de la criseCoronavirus: besoin d’emballages décuplé depuis le début de la crise

AutomatesEnvironnement: des pommes dans des emballages en plastique vendues dans les distributeurs SelectaEnvironnement: des pommes dans des emballages en plastique vendues dans les distributeurs Selecta

pollutionEmballages: le dragon de plastique de Greenpeace s'invite au siège de Nestlé à VeveyEmballages: le dragon de plastique de Greenpeace s'invite au siège de Nestlé à Vevey

pollutionGreenpeace reproche à Coop et Migros d'utiliser encore trop d'emballages plastiquesGreenpeace reproche à Coop et Migros d'utiliser encore trop d'emballages plastiques

Top