15.07.2020, 09:55

Agriculture: les paysans veulent profiter du boom de la vente directe

chargement
Les Suisses achètent principalement des cerises, œufs et petits fruits à la ferme. (Illustration)

En vogue La vente directe a connu un succès fulgurent durant la pandémie de coronavirus. L’Union suisse des paysans compte soutenir différents projets à l’aide d’une plateforme web gratuite où vous pourrez chercher des produits de votre région.

Pendant la crise du coronavirus, la vente directe à la ferme a connu un véritable boom. L’Union suisse des paysans (USP) veut profiter de cette évolution et va soutenir différents projets.

Cheffe d’une exploitation agricole avec vente directe à Ecublens (VD), Mireille Ducret a vendu au moins trois fois plus d’oeufs et de pommes de terre durant le semi-confinement que d’habitude. «La même chose est arrivée dans d’autres fermes. Nous avons reçu un nombre incalculable de clients que personne n’avait vu venir», a-t-elle confié mercredi lors d’une conférence de presse de l’USP à Subingen (SO).

Tendance préexistante renforcée

Pour la faîtière paysanne, le semi-confinement a, en réalité, renforcé une tendance favorable déjà auparavant à la vente directe. Un sondage représentatif mené en avril révèle, en outre, que la population entend poursuivre cette nouvelle habitude après la crise du coronavirus, souligne Martin Rufer, directeur de l’USP.

Il existe donc encore un potentiel important à exploiter pour la vente directe ou les marchés hebdomadaires. Ces canaux de distribution sont précieux, car ils offrent un contact direct avec les clients, observe l’USP.

Plateforme internet

Pour soutenir les familles paysannes dans la vente directe, l’organisation a élaboré une plateforme internet gratuite sur laquelle les producteurs peuvent faire connaître leur offre et où les consommateurs peuvent chercher des produits dans leur région. Elle leur fournit aussi du matériel d’emballage. D’autres collaborations sont en route, notamment avec GastroSuisse et HotellerieSuisse, TWINT ou Too Good To Go.

 

Selon les dernières statistiques, 22% des exploitations agricoles pratiquaient la vente directe en 2016. Aujourd’hui, cette part a à peine augmenté. Environ 7% du revenu total de l’agriculture suisse provient des magasins de fermes, des marchés et des abonnements aux produits de saison. La vente directe est surtout prisée pour les cerises, les œufs et les petits fruits.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AgricultureAgriculture: pétition contre certaines importations de viande et de fourragesAgriculture: pétition contre certaines importations de viande et de fourrages

EnvironnementAgriculture: le soja importé en Suisse est toujours plus durableAgriculture: le soja importé en Suisse est toujours plus durable

TendanceAgriculture: les exploitations bio gagnent des parts de marchéAgriculture: les exploitations bio gagnent des parts de marché

AgricultureAgriculture: les poules suisses ont pondu un milliard d'oeufs en 2019Agriculture: les poules suisses ont pondu un milliard d'oeufs en 2019

MétéoAgriculture: les paysans ne devraient pas profiter d'allègements fiscaux en cas de mauvais tempsAgriculture: les paysans ne devraient pas profiter d'allègements fiscaux en cas de mauvais temps

Top