14.01.2021, 14:06

Addictions: la consommation de tabac a augmenté durant le semi-confinement de 2020

chargement
Les personnes vulnérables en termes de santé ou de relations sociales semblent particulièrement impactées. (illustration)

Addictions Selon une enquête d’Addiction Suisse et d’Unisanté, les fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac durant le semi-confinement de 2020. Certains en ont toutefois profité pour arrêter de fumer.

Les fumeurs ont consommé davantage de tabac durant le semi-confinement de 2020. C’est ce que révèle une étude menée par Addiction Suisse et Unité, en collaboration avec l’Association suisse pour la prévention du tabagisme. 2’000 fumeurs et fumeuses suisse âgés de 18 à 79 ans ont été interrogés et les résultats montrent que le contexte de pandémie est une période de fragilisation pour les consommateurs quotidiens.

Selon l’enquête, 15.1% des fumeurs ont augmenté leur consommation et 8.2% l’ont diminuée. Une différence s’observe entre les fumeurs quotidiens et occasionnels, les seconds ayant eu plus tendance à diminuer. Les facteurs les plus fortement associés à l’augmentation sont l’âge (18-39 ans), une mauvaise santé psychique et/ou physique, ainsi qu’une détérioration des relations au sein et/ou en dehors du ménage.

Certains ont arrêté

Il faut toutefois souligner que 4.6% des consommateurs ont arrêté de fumer durant le semi-confinement (dont une partie a recommencé après cette période) et 17.3% ont tenté d’arrêter. Les intentions d’arrêt étaient enfin plus marquées chez les personnes ayant peur de contracter le COVID-19 en raison de leur statut tabagique.

 

 

Au vu de ces résultats, il est primordial de considérer la situation de pandémie et le semi-confinement comme un contexte de fragilisation pour les fumeurs, explique Addiction Suisse dans un communiqué. Le ciblage des personnes vulnérables en termes de santé physique et/ou psychique ou de relations sociales est une priorité.

Pour ce faire, les acteurs de la prévention du tabagisme devraient renforcer les liens et partenariats avec les professionnels de la santé et du social qui côtoient ces groupes. Aussi, des efforts de communication doivent être menés pour informer et sensibiliser le public sur le lien existant entre tabagisme et COVID-19. Le tabagisme augmente notamment le risque de maladies cardio-vasculaires et respiratoires, qui sont des facteurs de risque pour des cas de COVID-19 aggravés.

 

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

législationTabac: le National favorable à la publicité dans les journauxTabac: le National favorable à la publicité dans les journaux

Promotion santéProduits du tabac: deux tiers des Suisses pour en interdire la promotion et la publicitéProduits du tabac: deux tiers des Suisses pour en interdire la promotion et la publicité

RisqueSanté: même s’il est arrêté avant une grossesse, le tabac peut affecter le placentaSanté: même s’il est arrêté avant une grossesse, le tabac peut affecter le placenta

Top